Sarah, avril 2018, 2 ans d’une petite fille

Au mois d’avril, Sarah fête ses deux ans.

De plus en plus de mots

Sarah possède désormais un vocabulaire de plusieurs dizaines de « mots ». Mots entre guillemets, car, comme pour tous nos enfants, beaucoup de ces mots lui sont très propres, et n’ont un sens que pour elle et nous, et sourtout pour elle. Elle parle de dodo, de croa (chocolat), de miam-miam (manger), de caca, de pipi (sans commentaire), de miaou (chat), de heuhin (éléphant), de clic (lunettes de soleil), de la (lait ou eau, suivant le contexte), de moi (elle-même), de bleu (la couleur)…

Elle fait souvent des tirades assez complexes où elle semble raconter quelque chose, notamment quand on lit un livre avec elle et qu’elle fait des commentaires, mais nous sommes encore bien loin de comprendre le sens de toute ses histoires.

Trottinette

Depuis quelques semaines, Sarah s’est prise d’amour pour la trottinette. Alice et Simon ont une trottinette depuis qu’ils ont environ deux ans, et ce n’est pas étonnant que Sarah se lance elle aussi, car elle possède désormais l’équilibre et la force de pouvoir pousser la trottinette.

Nous sommes toutefois surpris de la vitesse avec laquelle Sarah a pu progresser. Peut-être après avoir observé son grand frère et sa grande soeur, Sarah a pu apprendre plus vite, mais elle a déjà fait trois kilomètres toute seule, entre le parc proche de l’école et la maison.

De plus, Sarah est très possessive, tentant par tous les moyens de s’approprier la trottinette, en hurlant : ‘non, moa!’, dès que quelqu’un la touche.

Envie d’école

Sarah se sent de plus en plus isolée quand je pars le matin avec Simon et Alice à l’école. D’ailleurs, si je dois faire des pieds et des mains pour qu’Alice, et surtout Simon, se préparent, Sarah se démène sans aucune aide pour s’habiller, mettre ses chaussures, sa veste, et monter sur la trottinette dans l’entrée, dans l’espoir de venir avec nous. Ça me fait de la peine de la laisser toute seule et de nous voir partir.

Heureusement, plus que deux mois et Sarah ne quittera plus son frère et sa soeur, car dès la rentrée prochaine, tous les trois iront dans la même école. Je ne sais pas encore trop comment le trajet va se passer avec trois petits, mais Alice et Simon peuvent désormais faire le parcours tout seuls, alors je devrais pouvoir m’occuper de Sarah au début.

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :