Sarah, décembre 2017, 20 mois d’une petite fille

Frère Jacques, je crois qu’on peut qualifier ainsi le mois de décembre de notre petite Sarah, qui chante le refrain de cette contine à longueur de journée…

Quelques mots

En décembre, nous remarquons que Sarah commence à prononcer quelques mots sommaires. Bien sûr ce ne sont que des sons peu articulés, mais on reconnaît 5 ou 6 mots spécifiques, comme ‘ouar’ pour boire, ‘roha’ pour chocolat, ‘dodo’, qui s’ajoutent aux mots qu’elle disaient déjà, ‘baba’ pour papa, ‘nana’ pour maman et ‘aïe’, quand elle se fait mal.

Frère Jacques

Comme je le disais en introduction, Sarah s’est prise d’amour pour la contine « Frère Jacques », qu’elle fredonne à longueur de journée; parfois même dès le réveil, à 7 heures du matin, on l’entend chanter avant même qu’elle ne quitte son lit. Et puis tout au long de la journée, elle se lance par moment, chantonnant pendant dix minutes avant de passer à autre chose. Elle ne prononce pas vraiment les paroles, mais on comprend quelque chose comme « na-na yaque, na-na ya-que ».

Heureusement, par nos efforts laborieux, en fin de mois, Sarah chante aussi, de temps en temps, « Vive le vent »…

Sarah devient plus difficile

Nous avons remarqué que depuis quelques mois Sarah est un peu plus tatillonne pour la nourriture. Fini le temps où elle accepte et mange tout ce que nous lui donnons, désormais elle commence à trier son assiette. Elle mange toujours volontiers des fruits, mais devient un peu plus difficile à persuader pour les légumes. Aucun problème pour le fromage, tout ce qui est glucide, pain, pâtes, riz, la viande, le poisson… Elle mange encore volontiers carottes, panais, pomme de terre, mais rechigne un peu devant brocolis ou choux de Bruxelles.

De plus en plus d’indépendance

Sarah reste souvent avec nous, dans la cuisine, ou plus généralement là où nous sommes, mais il lui arrive de partir faire ses petites explorations. Parfois elle est toute seule dans la salle de jeu, à jouer aux Duplos ou à lire un livre, ou plus souvent elle a trouvé un téléphone ou une tablette, est parvenue à le débloquer et joue avec. Mais elle n’est pas seulement aventurière à la maison, quand nous sommes sur un parc à jeu ou un espace pour enfants, comme Funky Monkeys à Dundrum, elle part aussi explorer les environs. Elle revient régulièrement vérifier si nous sommes toujours là, mais elle n’a pas peur de partir faire ses petits trucs pendant 20 ou 30 minutes.

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :