Alice, octobre 2016, 46ème mois d’une petite fille

En octobre, Alice améliore son appréciation du temps, et ses talents de négociations. Elle est toujours copine avec Basile, le nouveau petit français à son école.

Encore deux petits livres maman

Avec les enfants, et tout particulièrement avec notre petite Alice, car Simon n’a pas encore atteint cette phase, tout est négociation, le nombre d’histoires avant de se coucher, le nombre de bonbons qu’on peut manger, les dessins animés à la télé, la durée d’utilisation de la tablette, mettre un pantalon, d’autres chaussures… Souvent nous nous prenons au jeu, cela lui donne un peu de pouvoir et l’occasion d’affirmer sa personnalité, parfois nous sommes intransigeants.

Dessins à 46 mois

Alice dessine toujours régulièrement. En ce moment, elle fait beaucoup de bonhommes. Ses bonhommes ont une tête, deux bras, deux jambes, des yeux, une bouche et des cheveux. Ils n’ont pas de ventre pour l’instant, mais ils se complexifient petit à petit.

Alice aime beaucoup écrire les lettres de l’alphabet. Elle est très demandeuse de lignes de lettres qu’elle tente de reproduire. Elle reconnait à peu près toutes les lettres de l’alphabet mais n’a pas encore vraiment la capacité des combiner pour former les sons d’un mot.

Moins de télé

Jusqu’au mois d’août, Alice et Simon regardaient la télé quasiment quotidiennement. De 18 à 19h30, nous leur mettions souvent un dessin animé, et parfois ils prenaient leur repas dans le salon. Depuis la rentrée en septembre, Leeloo a fait beaucoup d’efforts pour rendre la télé et la tablette moins automatique. Ce n’est pas facile tous les jours, mais désormais Alice et Simon ne regardent la télé plus qu’une fois ou deux par semaine.

L’exposition aux écrans, tablettes ou télé, est plus ou moins unanimement reconnu comme néfaste pour le développement intellectuel des petits. Pourtant ce n’est pas simple, quand nous même passons beaucoup de temps à regarder notre téléphone, d’expliquer aux enfants qu’ils en sont privés. Cela nous oblige à être plus présent, mais aussi cela leur donne l’opportunité de faire fonctionner leur imagination, pour trouver de nouveaux jeux, de nouvelles histoires. Et puis dans les moments difficiles, quand on doit préparer un repas pour nos invités, en voiture ou en transport, la télé ou la tablette nous permettent d’avoir une roue de secours pour occuper les petits pendant une heure ou deux.

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :