Sarah, 27 avril 2016, 1h

20160427003435-IMG_20160427_003435Nous sommes arrivés à la maternité vers minuit et demi, et après la prise en charge, le travail commence pour de bon vers 1h.

1h, le travail commence tout juste

Après son auscultation de 1h, Leeloo est un peu déçue d’apprendre que le travail n’a pas encore commencé, mais les contractions régulières laissent suggérer que tout devrait se mettre en route rapidement.

Dans un premier temps, les sages-femmes réalisent un suivi, ou monitoring, du fœtus et des contractions pendant environ 30 minutes. C’est toujours une phase un peu ennuyeuse, en tout cas dans nos souvenirs d’Alice et de Simon, car les sondes bougent sans arrêt, et de plus en France il faut réaliser un monito toutes les deux heures et cela bloque la maman qui doit rester statique et rend plus difficile la gestion de la douleur.

Mais nous avons la chance d’avoir un monito avec des sondes sans fils, beaucoup plus pratique pour continuer à se déplacer et bouger pour gérer ses contractions. De plus, nous n’aurons finalement qu’un seul monito pour tout l’accouchement, c’est appréciable. Les sages femmes se contenant de venir écouter le cœur du bébé toutes les demi-heures, mais cela ne prend qu’une minute.

Après le monito, je suggère à Leeloo de prendre une douche. Elle a perdu beaucoup de liquide, et elle se sentira sans doute mieux. Leeloo admet que c’est une bonne idée et elle profite d’une longue douche de 20 minutes. Vers 2h24, une sage-femme écoute le cœur de Sarah, puis Leeloo s’installe sur le ballon pour mieux gérer ses contractions. Elles sont assez rapprochées, entre 2 et trois minutes entre chaque, et durent environ 40 secondes.

Leeloo se débrouille très bien et je n’ai quasiment pas besoin de l’aider, j’en profite pour faire un court somme d’une dizaine de minutes. Vers 3h30, je me place avec une chaise derrière Leeloo qui est sur son ballon et cela lui permet de s’allonger pour faire une micro-sieste de 10 minutes. La position est assez inconfortable et elle a très mal au dos, mais elle ne sent pas trop les contractions et peut dormir quelques minutes.

Vers 3h40, les contractions sont désormais plus longues, de l’ordre d’une minute.

3h58, col ouvert à 5

20160427020939-IMG_20160427_020939À 3h58, Laurence contrôle de nouveau l’avancée du travail. Le col de Leeloo est ouvert à 5. Je suis surpris, c’est assez rapide, une ouverture à 5 en 3h. À 4h15, Laurence décide d’administrer la deuxième dose d’antibiotiques à Leeloo. À 4h20, nous faisons de nouveau un micro-somme de 5 minutes.

À 4h25, Laurence vérifie que le cœur du bébé bat normalement. Nous nous préparons à encore quelques heures de travail. Avec une ouverture à 5, je préviens Anna que Sarah ne devrait pas naître avant 7 ou 8 heures du matin.

– Ahhh ! J’ai envie de pousser, crie subitement Leeloo, qui était tranquillement sur son ballon, à moitié allongée sur le bord du lit.

Je suis surpris, déjà ? C’est étrange, c’est peut-être une fausse aler…

– Ahhh ! Vite, je veux pousser !

Bon, branle-bas de combat, j’aide Leeloo a remonter sur le lit. Elle s’installe en chien de fusil, 4h35, elle pousse une première fois alors qu’elle est à peine installée. Quand la contraction est terminée, je me place en tête du lit pour pouvoir plus facilement lui tirer sur les bras. Une seconde contraction, Leeloo parvient à réaliser 4 poussées.

Quelques minutes de repos, sans doute 2 ou 3, Leeloo s’inquiète ? Pourquoi est-ce que je n’ai plus de contractions ?

– Ahhh ! crie-t-elle de nouveau, une nouvelle contraction.

Quatre poussées, et… On entend une petite fille pleurer: Sarah est née, à 4h40 !

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :