Alice, décembre 2015, 3 ans d’une petite fille.

Alice
Alice

Décembre 2015, mois des trois ans d’Alice. Alice parle, court, danse, chante, dessine, sait débloquer la tablette de sa maman et aller sur Youtube, ne met plus de couche et découpe des ronds aux ciseaux, en plus de commencer à comprendre l’anglais et en dire quelques mots.

Un long répertoire de chansons

Alice
Alice

Alice chante depuis qu’elle est toute petite, ce fut d’abord simplement des petits fredonnements, puis quelques syllabes se sont faites entendre, et finalement des mots, pas toujours les bons, sont apparus. Désormais, Alice connaît plus ou moins une quinzaine de chansons :

– Frère Jacques
– Twinkle Little Star
– Il était un petit navire
– Savez-vous planter les choux
– Le fermier dans son près
– La ferme de Maturin
– Petit papa Noël
– Let it Go
– The wheels of the bus go round and round
– Le vent d’hiver
– Les chansons du dessin animé « Daniel’s neighborhood »
– Happy Birthday to you / Joyeux anniversaire
– Encore quelques unes que je n’ai pas en tête

C’est vraiment agréable de l’entendre chanter, et nous pensons qu’apprendre des chansons est une chose formidable pour Alice. Nous n’écoutons pas vraiment beaucoup de musique, mais il nous arrive fréquemment de danser ensemble, sans doute presqu’une fois par jour, quand je rentre du travail le soir. C’est aussi rigolo de l’entendre parfois chanter en anglais, parfois en Français.

Alice danse un peu, se trémoussant sur la musique, mais généralement ce qu’elle demande, c’est de tourner, tourner, tourner. Alice me tend la main, et je dois la faire tourner autour de moi en tournant sur moi-même. J’avoue que les premiers jours, tourner dix secondes me suffisait à avoir la nausée, mais désormais, je suis fier de tenir plus de deux minutes non-stop !

Fini les couches

Alice
Alice

Depuis le mois dernier, Alice ne met plus du tout de couche, ni le jour, ni la nuit. Elle a eu un petit accident mi-novembre en faisant un petit pipi au lit, mais depuis, aucun problème à signaler la nuit. Les derniers jours de décembre, il lui est arrivé quelques fois de mouiller sa culotte en voulant se retenir trop longtemps, un petit ajustement sans doute. Nous avions timidement débuter l’initiation à la propreté pour les 18 mois d’Alice, en la mettant sur le pot quand on devinait une envie de faire caca. Pendant l’année qui suivit, elle apprit à sentir cette envie et à comprendre la règle du pot, pour finalement faire systématiquement sur le pot. À deux ans et demi, c’est l’initiation au pipi qui a débuté, en mai, chez sa grand-mère Mamie Claudie ; mais ce n’est qu’en Août que nous avons décidé de ne plus mettre de couches le jour. Bien sûr les deux premières semaines, nous avons dû changer sa culotte 5 fois par jour, mais à partir de fin août puis en septembre avec le début de l’école, le nombre de pipis dans la culotte se compte sur les doigts d’une main. Alice a gardé toutefois une couche pour la nuit jusqu’au mois de décembre, où elle commença a se réveiller la nuit pour nous demander de faire pipi, nous avons alors considéré qu’elle était prête pour le grand saut et quitter le monde des couches…

4 mois d’école Montessori

Alice bricole
Alice bricole

Depuis le mois de septembre, Alice va à l’école Montessori qui se trouve en face de l’ambassade des États-Unis d’Amérique, à Ballsbridge. Je l’accompagne le matin, avant d’aller au travail. Cela me rajoute environ 3 km de marche, c’est mon sport du matin, surtout qu’Alice insiste pour que je la porte une bonne partie du trajet. L’école d’Alice n’accueille qu’une trentaine d’élèves répartis en trois classes. Les enfants sont admis à partir de deux ans et demi, plus ou moins au moment où ils deviennent propre et peuvent manger tout seul. Alice est dans la classe des petits, et entre 9h et 13h, elle a l’occasion de dessiner, transvaser des lentilles d’un bocal à un autre, danser, faire de la peinture, faire du sport, chanter, et tout un tas de petits ateliers lui apprenant les activités de la vie courante, découper, servir de l’eau, etc.

En quatre mois, Alice a développé une bonne compréhension de l’anglais, nous ne savons encore trop quelle est l’étendue de son vocabulaire, mais elle semble comprendre quand son institutrice lui parle, ou même quand nous lui posons des questions en anglais. À l’école Montessori, Alice choisit sa propre activité, elle va chercher sur une étagère un petit plateau qui forme une activité, elle va ensuite s’installer autour d’une petite table pour se concentrer sur son projet, et retourne ranger le plateau quand elle a terminé ou décide de passer à autre chose.

L’importance est l’autonomie, l’enfant choisit ses occupations, développant naturellement la curiosité et l’autonomie.

3 ans d’une petite fille

 

Photos

Laisser un commentaire