Alice, novembre 2015, 35ème mois d’une petite fille.

Alice et Simon
Alice et Simon

En novembre, le journées s’écourtent en Irlande, Alice améliore son élocution et sa dextérité, elle quitte presque définitivement les couches, peint et dessine. Elle se découvre une passion pour la reine des neiges et améliore ses talents en comptabilité.

Lire et compter

Le chemin sera encore long avant la maîtrise de la lecture, mais Alice s’intéresse depuis quelques temps déjà aux lettres. Elle apprend à l’école à les reconnaître et les écrire. Quelques lettres font depuis longtemps partie du territoire connue, A comme Alice, P comme Papa, B comme bébé, M comme Maman.

Pendant longtemps, elle comptait en débutant à quatre en citant quatre, cinq, six. Désormais elle peut dénombrer jusqu’à 5 objets sans se tromper, en les comptant.

La reine des neiges

Alice
Alice

Depuis le passage de sa grand-mère Mamie Claudie fin octobre, Alice s’est découverte une nouvelle passion pour Elsa, Anna, Olaf et Kristoff, les héros de la Reine des Neige, ou Frozen, en anglais, le dessin animé de Disney paru il y a quelques années. Elle abandonne un peu cars, son précédent favori, pour citer et demander à regarder la Reine des neiges chaque fois que nous l’autorisons à regarder la télé, mais aussi pour dessiner, lire une histoire, ou s’amuser.

En novembre, Leeloo a instauré une nouvelle règle, pas de télé avant 17 heures, c’est plus pratique à expliquer et justifier que simplement devoir dire non à longueur de journée à Alice qui demande parfois à regarder la télé dès le petit déjeuner ! Désormais, c’est entre 17 heures et mon retour du travail, vers 18 heures 30. Parfois, c’est un peu plus relax le week-end, ou quand Leeloo est vraiment fatiguée et a besoin d’une sieste dans l’après-midi.

Amélioration du langage

Au début Alice parlait d’elle-même en utilisant ‘ta’, pour mimer notre usage du ‘toi’, car cela correspondait à son interprétation de ce mot que nous employons en lui parlant, c’est toi, c’est le tien… Pour indiquer un souhait, elle ne disait que le verbe ou le nom, manger, dodo, lait. Cela était suffisant pour se faire comprendre, tout en restant très sommaire.

Depuis plusieurs mois, elle prefixait ses demandes par son prénom, Alice manger, Alice regarder télé. Plus récemment, les phrases se sont étoffées de pronoms, Alice elle veut pas manger ça, Alice elle veut regarder télé. À la fin du mois de novembre, elle a commencé à utiliser l’adjectif possessif mon en parlant de ses objets, mon livre, mon lait. L’usage du je n’est pas encore là, mais on le soupçonne parfois.

Alice elle veut ça

Alice et Warly
Alice et Warly

Alice affirme son petit caractère, elle tolère de moins en moins de se voir imposer certaines règles. Laver les dents avant de se coucher est souvent conflictuel. Nous cédons rarement, mais devons systématiquement négocier en lui expliquant que les petites bêtes qui se trouvent dans la nourriture vont lui manger les dents pendant la nuit si elle ne les brosse pas. Pour prouver ses dires, je lui montre mes plombages, en expliquant que je ne me suis pas bien lavé les dents quand j’étais petit, et désormais elles sont toutes abîmées.

De plus en plus, tout passe par la négociation, Alice accepte de faire quelques chose pour nous en échange d’autre chose, se laver les dents contre la lecture d’une histoire, manger une compote pour avoir un gâteau, ranger les jouets pour regarder la télé…

Alice chante depuis longtemps, et avec l’école, les dessins animés qui comportent souvent des chansons, et nos séances de danses, fréquentes, elle complète son répertoire de chansons et nous demande souvent de danser avec elle. Elle adore tourner en rond, et quotidiennement je dois tourner avec qu’elle jusqu’à avoir trop mal au cœur pour continuer.

Il n’est pas rare, quand nous préparons à manger, qu’Alice vienne surveiller ce que nous faisons, et lâche d’un air navré : « Alice elle mange pas ça« , c’est passablement énervant en plus d’être blessant, mais il vaut mieux que nous nous préparions à cette ingratitude innocente, nous allons sans doute devoir la supporter pendant encore une bonne vingtaine d’années…

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :