Simon, octobre 2015, dix-neuvième mois d’un petit garçon

Simon
Simon

Au mois d’octobre 2015, Simon commence enfin à utiliser de temps en temps les mots « papa » et « maman » avec un peu de contexte. Il va à la crèche le matin, mais pendant la semaine de vacances à la fin du mois, il est resté à la maison avec sa sœur et sa grand-mère Mamie Claudie qui est venue nous rendre visite.

Des pré-molaires !

Elles auront pris leur temps, mais Simon a enfin ses quatre prémolaires, et cela lui permet de manger plus facilement de tout sans recracher. Il mange tout seul depuis plusieurs mois déjà, mais en octobre nous ne réfléchissons quasiment plus pour ses repas. Il mange comme nous, nous le coupons en bouts un peu plus petits, mais rien de plus.

Simon boit encore beaucoup de lait, et durant la semaine où il a eu une nouvelle rechute de pieds-mains-bouche (ou une herpangine, nous ne savons trop), ce fut sa seule source de nourriture. Mais même en dehors des périodes de maladie, difficile de lui retirer son biberon. Nous tentons toutefois de limiter sa dépendance au lait, en lui proposant toujours autre chose en premier lieu, mais il demande souvent un biberon après coup.

Simon est toutefois suffisamment curieux pour manger un peu de tout, notamment des fruits. Il ne bronchera pas, et redemandera même un bol de pamplemousse, de framboise ou de fraise. Il mange aussi tomates et brocolis. Il a ses préférences, comme tout le monde, et ses jours aussi, et si certaines journées il se contentera de pain et de lait, touchant à peine le reste, la plupart du temps il est plus conciliant.

Ce que sait faire un petit garçon de dix-neuf mois

Simon Wizard
Simon Wizard

Simon mange tout seul, boit dans un verre à peu près correctement. L’encastrement des formes ne lui pose aucun problème, triangle, rond, carré, croix, D, L, il sait les reconnaître et les mettre dans le bon trou du premier coup. C’est assez surprenant car Alice n’y parvenait pas du tout à son âge. Il est aussi plutôt doué pour les puzzles, même si Alice est plus indépendante, Simon parvient tout de même, avec un peu d’aide, à faire des modèles assez difficiles.

Il ne parle pas encore vraiment, prononce vaguement « papa » et « maman », « au-revoir » ou « encore », mais c’est à peu près tout. Il fait quelques signes, comme chat, ou « encore », de temps en temps, mais ce n’est clairement pas sa façon privilégiée de communiquer.

Simon commence à pouvoir jouer à quelques jeux sur la tablette, mais ce sont principalement les formes qui bougent qui attirent son regard, il ne semble pas vraiment comprendre les règles des petites activités que propose par exemple les jeux pour enfants de la société Lumosity.

 

Les promenades en forêt

Simon et Warly
Simon et Warly

Simon souhaite de plus en plus marcher avec nous, plutôt que rester dans la poussette. Il se fatigue vite cependant, et préfère qu’on le porte dès qu’il fatigue (plutôt que la poussette). Ce qu’il aime par-dessus tout c’est qu’on le porte sur les épaules. Et quand ça Mamie est venu nous voir, il en a bien profité. Nous avons visité les jardins du Mont Usher ainsi que le grand parc à Kilkenny.

Nous avons toutefois la nostalgie de notre forêt à Gif-sur-Yvette, nous étions à moins d’un kilomètre d’une grande forêt, et nous allions souvent nous y promener. À Dublin, même si la ville comporte de nombreux parcs et espaces verts, la forêt est bien loin, à plus de trois quarts d’heures de voiture, quand nous en louons une, et ce n’est pas très souvent…

Photos

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :