Irlande, janvier 2015, notre deuxième mois

Nous sommes arrivés en Irlande le 22 novembre 2014, le 22 janvier, nous fêtons notre deuxième mois d’expatriation, pour l’instant cela pourrait encore s’apparenter à de longues vacances. Pourtant, contrairement aux vacances, nous avons du gérer beaucoup de détails administratifs, trouver un appartement, demander un numéro de sécurité sociale, et entrevoir toutes les différences avec la France qui sont devenus notre quotidien.

Diwann et Aurélie

Ballade en famille sur les Docks avec Erwann et AurélieNous avons eu le plaisir d’accueillir Diwann et Aurélie, nos très bons amis, parrain et marraine d’Alice, pour le réveillon et quelques jours ensuite. Erwann est rentré le 5 janvier, mais Aurélie est restée quelques jours de plus, au grand plaisir de Leeloo, Simon, mais surtout d’Alice, qui est toujours toute folle quand elle les voit.

Nous avons fait les touristes quasiment pour la première fois ! Nous nous sommes baladés un peu à Dùn Laoghaire (prononcé Done Leri), un port au Sud de Dublin, accessible en 30 min avec le DART (le train de banlieue de Dublin). Une grande jetée comporte un chemin piéton de près d’un kilomètre et demi. Mais nous n’avons pas traîné, il ne faisait que 6 ou 7⁰C, et le vent marin nous a vite rafraîchi.

Nous avons également visité le musée Guinness, à Dublin, et même avec les petits et la poussette, il était tout à fait accessible. De très nombreuses animations et points d’intérêt permettent de connaître un peu mieux la fameuse marque de bière irlandaise. Et si vous arrivez assez tôt au dernier étage du musée, une vue panoramique de Dublin vaut à elle seule le détour.

Un nouvel appartement !

Après quelques rebondissements, nous avons trouvé un chouette appartement tout proche de notre habitation temporaire ainsi que de mon travail, le tout pour un prix raisonnable. Il ressemble comme deux gouttes d’eau à notre appartement temporaire, il se trouve vraisemblablement dans un ensemble d’immeubles construits à la même période. Quelques détails changent, toutefois, comme l’emplacement du lavabo dans la salle de bain, ou encore les interrupteurs, étrange…

Le week-end du 17 janvier, ce fut le grand déménagement. Si nous sommes arrivés en une seule fois de France, j’ai effectué six aller-retour pour transférer nos affaires vers le nouvel appartement ! Mais c’est surtout sa proximité qui ne nous a pas incité à optimiser le nombre de voyages.

View from our balconyLe Samedi 17 janvier, en une matinée, les efficaces déménageurs de Ballard, travaillant pour l’entreprise Team Rolocation, ont vidé l’ensemble du camion contenant nos affaires. Nous avons vite été submergé par les meubles et les boîtes, comme vous pouvez le voir sur les photos, mais en quelques jours nous avons réussi à trouver un arrangement convenable.

Nous devrons sans doute faire une virée ou deux à l’Ikea du coin, pour récupérer quelques étagères et commodes (ou peut-être les construirais-je, maintenant que je sais que Google possède un atelier pour le travail du bois). Nous ne manquons pas vraiment d’espace, mais chaque chose à sa place, il est difficile d’imaginer posséder plus d’affaires. D’autant que nous avons disposé sur le balcon trois caisses qui étaient préalablement dans le salon pour ranger mes outils.

Nos deux barriques sont aussi sur le balcon, nous ne savons trop encore si nous allons les garder ou les vendre, il est incertain que nous y plantions quelque chose tant que nous habitons ici. L’appartement, heureusement, comportait peu de meuble. Les propriétaires, très arrangeants, en ont retiré la majorité. Il reste deux canapés, bien utiles car nous avions vendu notre clic-clac en France, un buffet bas, quelques étagères et six chaises.

La météo en Irlande

Jusqu’à présent, nous ne nous plaignons pas de la météo, loin de là. Certes, il ne fait pas très chaud, souvent entre 0 et 5 ⁰C, parfois 10 ⁰C, mais c’est l’hiver. Il pleut régulièrement, c’est vrai, mais il fait aussi souvent beau ! Plusieurs belles journées agrémentent chaque semaine, et les jours vraiment pluvieux ne sont pas si nombreux.

Il fait un peu froid sur les docksLe temps est plus changeant qu’en région parisienne, d’après Wikipedia, le nombre d’heures de soleil en Irlande est de 1453 heures par an, c’est bien moins que 1761 heures en région parisienne et 2940 heures à Gap ! Pourtant, nous avons une bonne impression pour l’instant.

L’hiver les jours sont bien courts, une heure de moins qu’à Paris, mais c’est très supportable, moins oppressant qu’en Scandinavie, j’imagine. Le jour se lève vers 8h30, et le soir, il fait nuit entre 4 et 5h, mais déjà, fin janvier, les jours sont plus longs d’une petite heure.

Trouver une babysitter

Pour l’instant, Leeloo s’occupe des enfants toute la journée, certaines journées se passent bien, les petits arrivent à jouer ensemble ou chacun dans leur coin, et Leeloo peut progresser sur ses petites occupations. Mais d’autres fois, personne n’est content, tout le monde ronchonne et pleurniche, et alors le temps passe très lentement, et Leeloo est très impatiente de mon retour le soir, pour pouvoir souffler un peu.

À terme, nous allons sans doute inscrire les deux petits dans une crêche, au moins à mi-temps, cela leur permettra de rencontrer d’autres petits, et aussi d’apprendre à parler anglais. En attendant, nous avons commencé à chercher une babysitter, pour permettre à Leeloo, de temps en temps, d’avoir deux ou trois heures pour elle.

Il y a beaucoup de babysitters en Irlande, mais quand il s’agit de laisser ses enfants avec une inconnue (je n’ai pas encore rencontré une seule babysitter masculine), le choix n’est pas simple ! Pour l’instant, nous avons fait appel à une jeune étudiante Française en échange Erasmus en Irlande. Elle n’a que neuf heures de cours par semaine, et n’habite pas très loin, elle peut quasiment venir à la dernière minute si nous en avons besoin. Elle est très douce avec les petits, et cela leur permet d’avoir une personne dédiée pour eux à 100%. En effet nous passons beaucoup de temps avec Alice et Simon, mais nous faisons souvent quelque chose en parallèle, une lessive, la cuisine, ranger-ci, réparer-ça; du coup, les moments où nous sommes entièrement consacrés à nos petits ne sont pas si nombreux.

Leeloo a 30 ans

L'anniversaire de CélineNous avons certes déménagé, fêté nos deux premiers mois en Irlande, et commencé une nouvelle vie, mais l’événement du mois de janvier 2015 reste tout de même les 30 ans de Leeloo. Nous les avons célébrés en famille, Alice et Simon ont jalousé Leeloo qui devait souffler autant de bougies, et j’avais, pour l’occasion, fait la surprise à Leeloo en posant un jour de congé pour pouvoir passer avec elle cette journée un peu spéciale.

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :