Alice, janvier 2015, 25ème mois d’une petite fille

Janvier 2015, deux ans révolue, Alice entre dans sa troisième année, mais son vocabulaire, même s’il s’enrichit, reste limité. Pourtant Alice montre des signes de développement dans bien d’autres domaines. Elle sait compter jusqu’à trois, elle court, elle saute, elle dessine et parvient même à colorier sommairement.

Un déménagement de plus

Alice mange du vieux pain durSouvent, nous devons répondre à la question de l’impact du déménagement sur nos enfants. Et bien, c’est très difficile de répondre, car pour l’instant Alice et Simon ne s’expriment pas vraiment sur le sujet. Ils mangent, dorment et s’amusent, nous en déduisons que tout va bien, mais quel perception ont-ils du changement d’environnement ? Ils sont sans doute content de retrouver leurs jouets, leur lit, leurs anciens repères, mais ils ne semblaient pas plus perturbés dans l’environnement nouveau de notre habitation temporaire.

Bref, nous estimons que si nous leur transmettons une image positive, avec des activités, de la joie et beaucoup d’amour, en masquant les petits détails qui nous tracassent, les petits ne perçoivent pas d’inquiétude et sont sereins.

Plus difficile sera sans doute notre déménagement quand Alice aura 14 ans et Simon 12 !

Alice aide dans les travaux ménagers

En janvier, Alice aide sa maman à étendre le linge. Elle nettoie aussi régulièrement avec une éponge. D’une part nous avons toujours tenté de l’impliquer dans la réparation de ses bêtises, sauf risque, comme pour un verre cassé. Si elle salit le sol, elle passe l’éponge avec nous.

En France, elle tentait de passer la balayette de temps en temps, ici nous n’avons qu’un aspirateur et un petit balai. Ce n’est pas très manipulable pour elle.

Le rituel du soir d’Alice

Nous débutons le rituel du soir avec Simon et Alice entre 20h30 et 21h. Nous leur changeons la couche, enfilons les pyjamas et partons dans la chambre, Leeloo s’occupe de Simon et moi d’Alice. Nous insistons pour qu’Alice se lave les dents tous les soirs, mais elle n’aime pas du tout ! Pourtant, c’est très important que l’enfant apprenne très tôt cette routine, d’une part il la remettra moins en question par la suite (en tout cas nous l’espérons) et d’autre part, ses petites dents sont particulièrement fragiles.

Alice et Simon jouent dans le litHors de question, cependant, de brosser les dents de votre petit pendant deux minutes montre en main, il vous haïra bien avant ! Quelques secondes à brosser bien toutes les dents avec une mini-goutte de dentifrice suffiront. Attention ! Il est important de prendre du dentifrice spécialement conçu pour les enfants, en effet ceux-ci ayant tendance à avaler le dentifrice, il leur faut une version appauvrie en fluor. D’ailleurs, les enfants devraient utiliser un dentifrice spécial jusqu’à 12 ans !

Ne laissez pas votre enfant se brosser seul les dents, où alors, brossez-lui les dents dans un premier temps, en passant un petit coup un peu partout, puis s’il le désire (j’en doute) il peut continuer par lui-même aussi longtemps que cela lui plaît. Nous avons eu la surprise, l’autre jour, de voir Alice aller se laver les dents toute seule dans sa salle de bain, après avoir vu sa maman faire de même.

La partie la plus importante du rituel du coucher se trouve dans la période de calme dans la chambre des enfants, avec une lumière douce. Souvent nous lisons un livre, Alice le choisit, parfois un deuxième. Alice demande souvent un peu de lait le soir, elle n’en boit généralement que quelque gorgées, mais c’est difficile pour elle d’accepter de s’endormir sans. Quand la lecture est terminée, nous éteignons les lumières et souhaitons bonne nuit. C’est souvent suffisant et Alice s’allonge sans broncher, et s’endort toute seule rapidement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :