Premiers jours à Dublin, Irlande

Leeloo à DublinNous arrivons en Irlande, à Dublin, le 22 novembre 2014. Notre première journée nous offre un magnifique ciel bleu, mais les jours suivant sont plus grisâtres. Notre logement temporaire se trouve juste en face du Convention Center, dans une rue perpendiculaire à la rivière qui traverse Dublin, la Liffey.

Les premiers jours

Nous n’avons pas vraiment consacré nos premiers jours à la découverte touristique de Dublin, comme on aurait pu s’y attendre. Nous avons plutôt suivi un besoin plus basique, la recherche de nourriture. Le dimanche, la visite du Fresh Market juste à côté de notre appartement nous a un peu effrayée à cause des prix, mais un Tesco à Baggot Street nous a un peu rassuré.

Lundi, c’est le grand Tesco de Sandymount qui nous a permis de trouver à peu près tout ce que nous voulons, mais il n’est pas tout près. Toutefois la balade nous a fait visiter un peu les quartiers de Ringsend et Sandymount.

Une petite maison dans DublinMardi, suite à la visite d’une petite maison, nous avons finalement fait nos courses à l’Eurospar juste derrière notre appartement, qui saura sans doute satisfaire la plupart de nos besoins. Peut-être nous commanderons aussi en ligne chez Tesco, en tout cas, nous avons trouvé légumes frais, fruits, viande et lait à proximité, par contre, pour du chocolat noir ou du comté, il faudra casser la tirelire ou retourner en France…

Cela dit, peut-être trouverons-nous une différence entre les 25 types de cheddar du rayon fromage après quelques années ici…

Mercredi nous visitons de nouveau un petit deux pièces à 10 minutes de chez Google, tout neuf, mais encore une fois trop petit. Déjà meublé, il nous serait impossible de rajouter nos meubles, et à 2000 €, c’est franchement cher pour même pas 60 m² (même si l’agent immobilier nous soutient qu’il fait 80 m², ce qui est vraiment impossible).

Nous en profitons tout de même pour passer à l’Eurospar juste à côté de Gordon House, le bâtiment principal de Google, il est assez grand, je pourrai toujours faire quelques courses avant de rentrer le soir…

Jeudi, nous décidons d’aller nous promener vers Miltown, à 4 km au Sud du centre. Pour ce faire nous marchons jusqu’au terminus du LUAS, le tram de Dublin, qui fonctionne avec une carte magnétique, Leapcard, que l’on recharge comme une porte-monnaie. Nous arrivons dans une immense résidence au Mont Saint-Annes où nous avions vu quelques appartements à louer. Le coin a l’air très vert, calme et neuf, et comme le confirme une habitante du quartier avec qui nous causons un peu, les appartements sont spacieux et de bonnes factures.

Si nous n’habitons pas sur les docks, ce sera peut-être par ici que nous viendrons, c’est vraiment chouette. Nous avons du temps devant nous, alors nous retournons à l’hôtel à pieds, 5 petits kilomètres. Somme toute nous avons quasiment marché 8 kilomètres tous les jours depuis notre arrivée ! Mais il a toujours fait plutôt beau, pas nécessairement grand Soleil, mais nous n’avons pas encore connu d’averses depuis notre arrivée.

Le soir, Céline reste à la maison avec les enfants, un peu fatigués, et je vais voir en coup de vent deux appartements dans le coin des docks. Les deux sont sympas, mais le premier, à 2000 euros, est un peu cher pour sa surface. Certes il est tout neuf, dans un immeuble moderne avec spa, salle de sport et tout, mais bon, c’est plus pour jeunes célibataires branchés que pour une petite famille.

Le second est déjà plus sympa, plus grand, vu sur la Liffey, 1950 euros, place de parking et chauffage inclus. Mais deux personnes sont déjà sur le coup, et nous ne sommes pas encore vraiment en mesure de nous décider, alors, …

La petite famille dans une nouvelle ville

Leeloo et Simon dans le tran LUASMarcher dans Dublin n’est pas désagréable. Le trafic routier est contenu, et la ville n’est pas très bruyante, les trottoirs sont larges, il y a beaucoup de verdure, de nombreux parcs. Nous n’avons qu’exploré une toute petite partie de la ville, les quartiers adjacents à notre appartement, et nous devrons aller vers Temple Bar, le centre ville animé, et au Nord de la Liffey pour en voire un peu plus. Il nous faudra aussi prendre le DART, leur RER, et le LUAS, le tram, pour aller un peu plus loin, mais chaque chose en son temps !

Simon et Alice s’aclimatent assez bien à notre nouvel appartement, il est assez spacieux, et Alice s’amuse beaucoup en courant entre notre chambre et le salon, Simon commence même à tenter de la suivre ! Nous avons lave-vaisselle, machine à laver séchante, chauffage central, de grandes baies vitrées sur la rue, plutôt calme. Notre chambre donne à l’Est et celle des enfants à l’Ouest, un canapé lit dans le salon nous permettra de loger sans trop de problèmes nos hôtes.

Deux salles de bains, une avec baignoire, une autre dans notre chambre avec une douche, nous rappelle ce principe irlandais de quasi parité entre le nombre de chambres et de salle de bain, c’est vrai que nous, les français, on ne doit pas se laver assez souvent pour avoir besoin d’autant de salles de bain…

À la recherche d’une nouvelle maison

Leeloo et Simon dans les rues de Dublin Voilà maintenant plusieurs semaines que nous scrutons avec attention le site Daft.ie, l’équivalent de Seloger en Irlande. Nous avons déjà des dizaines de logements dans nos favoris, repéré les quartiers, nous avons une idée des prix et des standards du coin.

Notre budget de 2000 euros par mois nous limitera à un appartement de deux chambres dans le centre, ou une maison un peu plus loin. Pour 1500 euros, nous pourrions trouver un deux pièces à 20 minutes en vélo de mon travail, mais nous avons un peu peur des vieux immeubles, mal isolés, bruyants et difficiles à chauffer.

Nous décidons d’utiliser un peu de notre temps lors de notre première semaine pour tenter de visiter quelques biens. C’est ma dernière semaine de vacances, il sera plus difficile pour Leeloo, dès la semaine prochaine, seule avec les deux enfants, d’aller voir des appartements.

Justement, un appartement à louer se trouve sur le mêle pallier que notre propre appartement ! Mais un appel pour tenter de le visiter nous refroidit vite, le propriétaire ne souhaite pas louer à une famille avec enfants ! C’est gonflé !

Mardi 25 novembre nous visitons finalement une petite maison à 1 km de notre immeuble, à 10 min à pieds de mon travail. La petite maison est charmante, une petite étable (a mews house) reconvertie, avec un petit jardin, cuisine et salon au rez-de-chaussée, deux chambres à l’étage (et deux salles de bains !, allez savoir pourquoi, alors que les chambres sont minuscules…). Mais c’est très petit, mignon, complètement rénové, mais minuscule, sans doute moins de 50 m² en tout, nous pourrions sans doute y vivre, mais ce serait tout de même bien étroit…

Les premiers manques

Simon mange une pomme (et des cookies au chocolat)Assez rapidement quand on arrive dans un nouveau pays, surtout avec deux petits, apparaissent les premiers manques. Nous ne trouvons quasiment aucune compote au supermarché ! Alors que nos petits ont la chance en France d’avoir une compote ou deux par jour, leur permettant de varier les fruits qu’ils mangent (il n’y a pas toujours des fruits de saison sympa). Fini les pack de 16 yaourts natures, ici nous ne trouvons que quelques yaourts natures, en pot de 500g, et pour les petits-suisses, passez votre chemin, mise à part des petits filous ultra-sucrés, il n’y a rien.

Nous étions fan du chocolat pâtissier à 64% de cacao, aussi bon en gâteau, que pour faire un chocolat au lait ou en manger, mais ici, le rayon chocolat est désespérément vide, mise-à-part quelques tablettes Lindt à 40 € le kilo, aucun choix…

Il va falloir changer nos habitudes de consommation, mais nous nous adapterons vite !

Photos

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :