Alice, octobre 2014, vingt-deuxième mois d’une petite fille

Au mois d’octobre 2014 nous sentons approcher notre départ de France, le 22 novembre, pour Dublin, en Irlande. La préparation de notre déménagement nous prend beaucoup de temps, et la petite Alice n’a pas toujours l’attention qu’elle désire. Elle passe pour la première fois une semaine entière chez ses grands-parents à la Rochelle, bien loin de ses parents.

Une semaine loin des parents

IMG_20141011_180226-1500x825Nous avons accepté (un peu pris par surprise) de laisser Alice une semaine entière chez ses grands-parents à la Rochelle avec son cousin Gabriel, de trois mois son benjamin. Nous sommes plutôt favorable à laisser Alice passer du temps avec d’autres personnes, même si nous avons toujours un petit pincement au cœur quand nous la savons loin de nous, elle nous manque !

Mais la semaine s’est très bien passée pour Alice, qui a bien joué avec Gabriel, même si quelques altercations, difficiles à éviter à cet âge, n’ont pas manqué d’agrémenter leur emploi du temps. Toutefois, cela se termine toujours par quelques bisous. En effet, nous avons depuis longtemps inculqué à Alice le principe de faire un bisou après un petit conflit. Les conflits sont fréquents entre Alice et Simon, ou plutôt les maladresses, Alice ne sait pas toujours maîtriser ses interactions avec son petit frère…

Nous ne savions trop à quoi nous attendre lors du retour d’Alice après sa semaine loin de nous. Allait-elle nous sauter dans les bras, nous faire la tête, faire comme si de rien n’était ? En tout cas, elle ne s’est pas jetée dans nos bras ! Quand elle m’a vu, alors que je suis allé ouvrir la porte de l’immeuble, elle a même semblé réticente à venir me voir, restant cachée derrière les jambes de son grand-père.

Après quelques minutes, n’en pouvant plus, je l’ai prise dans mes bras, mais elle était clairement en retrait. Était-ce par peur ? Se demandait-elle pourquoi nous l’avions laissée toute seule ? Nous avions pourtant bien expliqué à Alice qu’elle allait passer une semaine avec son cousin chez ses grands-parents.

Elle ne fut pas beaucoup plus enthousiaste avec sa maman, qui rentra d’une course un peu plus tard.

Mais heureusement, une petite heure suffit pour qu’elle se blottisse de nouveau dans nos bras…

Le sommeil d’une petite fille de 22 mois

D’après sa grand-mère, Alice a bien dormi toute la semaine qu’elle a passé à la Rochelle, dormant sans broncher entre 21 h et 9 h du matin, à tel point que Mamie Claudie devait la réveiller le matin !

Alice ne dort pas autant chez nous, mais il n’est pas rare que le comportement des enfants varient avec les personnes qui s’occupent d’eux. Elle dort quand même souvent de 21 h à 7h30 ou 8h, mais il est possible que son petit frère Simon, qui chouigne un peu le matin, la réveille un peu plus tôt.

Chez nous, elle dort souvent dix ou onze heures la nuit. La journée, c’est une autre histoire. Alice veut très rarement faire la sieste, pourtant, quand elle est manifestement très fatiguée, pleurant et titubant souvent, nous insistons pour qu’elle monte dans sa chambre. Si elle ne dort pas souvent, elle passe au moins un peu de temps au calme.

Parfois, quand elle sent qu’elle est vraiment épuisée, elle demande elle-même à aller se coucher, et généralement elle s’endort quasi immédiatement une fois allongée dans son lit.

Toujours est-il qu’Alice sait désormais s’endormir toute seule, et nous ne devons l’aider que lors d’une sieste forcée, ou après un mauvais rêve.

La nourriture d’une petite fille de 22 mois

DSC_4563-1500x825Alice s’approche de deux ans, depuis 18 mois, elle mange quasiment toujours comme nous, nous cuisinons simplement un peu plus de nourriture, et Alice mange ce qu’elle désire. Elle n’est pas vraiment difficile concernant la nourriture, même si elle montre quelques préférences (pour le chocolat, par exemple, étonnamment). Depuis quelques temps, elle mange même noisettes et amandes, en mâchant bien.

Nous n’avons pas repéré d’allergie, ou d’aliment qu’elle n’aime vraiment pas. Même pour les aliments qu’elle ne chérie pas, comme la salade verte, elle en goûte de nouveau de temps en temps. Nous ne forçons jamais au delà de la première cuillère. Si elle n’aime pas, où si elle ne veut pas manger, elle peut laisser son assiette, mais nous lui reproposerons au repas suivant !

Alice boit encore un demi-litre de lait par jour, environ. Désormais, son lait est composé de lait de vache demi-écrémé dans lequel nous rajoutons une cuillère de lait infantile en poudre, pour rajouter quelques compléments et un peu de goût, car elle n’aime pas encore trop le lait de vache pur.

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :