Alice, septembre 2014, vingt-et-unième mois d’une petite fille

Alice appelle papa et maman

DSC_4306-1500x825Jusqu’à ses 20 mois, Alice pleurait quand elle avait besoin d’aide : quand elle se réveillait le matin, quand elle voulait descendre de sa chaise haute, quand elle voulait que nous lui lisions un livre. Durant ce mois de septembre, nous avons décidé de cesser de répondre à ses pleurs, en lui expliquant, comme elle sait désormais dire maman et papa, de nous appeler si elle voulait quelque chose de nous.

Cela a marché bien plus vite que nous le pensions, et de façon un peu extrême ! Désormais, elle répète à tue-tête « papa, papa, papa » jusqu’à ce que nous répondions à sa requête… C’est mignon au début…

Il lui arrive, aussi, la nuit, de se réveiller, inquiète, et dans ce cas-là aussi, elle appelle papa, ou maman, pour être rassurée.

Elle commence aussi, petite coquine, à appeler papa si maman lui dit de faire quelque chose qui ne lui plait pas ! Mais sur ce point nous tentons d’être intransigeant, nous agissons à l’unisson, si maman veut qu’Alice se lave les dents, papa aussi !

Activité d’une petite fille de 21 mois

Alice commence à savoir utiliser la tablette de sa maman, et nous devons souvent mettre un terme à des cessions de « Shaun le mouton » en boucle. Nous lui laissons regarder un épisode ou deux le matin, et souvent encore une fois dans la journée, mais nous tentons aussi de lui faire voir quelques documentaires animaliers, ou d’autre dessins animés que nous jugeons intéressants.

IMG_3824-1500x825Elle ne regarde jamais la télé à proprement parler, c’est toujours nous qui lui montrons telle ou telle vidéo, évitant l’exposition à la publicité et aux dessins animés à répétition.

Elle aime beaucoup les livres, et plusieurs fois dans la journée nous lui lisons un livre, ou jouons avec elle à rechercher des objets ou des animaux dans des livres. C’est un moyen de lui apprendre de nouveaux mots en jouant, et elle est plutôt forte !

Nous jouons aussi à lui faire découvrir les parties du corps : oreilles, jambes, pieds, nez, sourcils, épaule, coude…

Nous allons au parc à jeu de temps en temps, elle parvient désormais à monter sur le grand toboggan, mais pour l’instant, un seul tour lui suffit !

Préparer une petite fille à un grand déménagement

En novembre, nous déménageons à Dublin. En effet, après cinq mois d’efforts, j’ai obtenu un poste chez Google à Dublin. Il ne nous reste que deux mois avant de quitter la France, et notre emploi du temps est bien rempli pour effectuer les démarches nécessaires, commencer à trier, ranger, donner, vendre toutes les affaires que nous ne souhaitons pas emporter.

Inévitablement, tout ce remue-ménage a un impact sur la petite Alice, et elle semble plus demandeuse depuis que nous bougeons dans tous les sens, percevant sans doute un stress chez nous qui la perturbe elle-aussi.

Nous avons commencé à lui expliquer que nous allons changer de maison, mais qu’elle restera toujours avec nous et qu’elle ne doit pas s’en faire. Difficile à dire ce qu’elle comprend, ce qu’elle perçoit et à quel degré cela l’affecte, en tout état de cause nous tentons d’être toujours rassurant avec elle, et même si nous ne pouvons toujours répondre à ses demandes de câlins ou d’attention, nous répondons toujours en expliquant que nous l’avons bien entendu mais que malheureusement nous devons finir de faire la vaisselle, passer l’aspirateur, ranger telle ou telle chose avant de pouvoir faire ce qu’elle nous demande.

Sommeil d’une petite fille de 21 mois

IMG_3877-1500x825Alice dort très bien la nuit. Rares sont les nuits où nous devons aller la réconforter. Et si cela arrive, nous lui disons simplement quelques mots, ou passons 5 minutes allongé près d’elle, et elle se rendort. Parfois, peut-être une fois ou deux par mois, elle a plus de mal à dormir, et nous passons une partie de la nuit avec elle, mais c’est exceptionnel.

Le rituel du coucher commence vers 20h, où nous commençons à lui dire que le soir arrive, que nous allons bientôt aller nous coucher. Vers cette heure-là, nous limitons les sources sonores, arrêtons la musique où la télé, et rangeons un peu le salon, où des jouets gisent épuisés après une journée entière de bataille.

Nous montons ensuite dans les chambres, changeons les couches, lavons les dents, préparons les lits. Alice joue souvent dans la salle de bain ou notre chambre. Vers 21h nous accompagnons Alice dans sa chambre, si elle n’y est pas déjà, et nous lui proposons de lire un livre. Elle choisit un livre, parfois insiste pour un second, et nous lui indiquons alors qu’il est temps de se coucher, nous éteignons la lumière et lui souhaitons bonne nuit…

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :