Choisir un radiateur électrique

Radiateur (Photo par George Foster https://www.flickr.com/photos/gfoster67/)Il arrive souvent dans la vie d’un homme un moment critique où il doit, seul face à internet, choisir un radiateur. Les raisons en sont diverses, bien souvent exogènes ; l’homme jugeant pulls, couvertures, et le chauffage des voisins des moyens tout à fait convenables de se chauffer, en plus d’être économes. Mais une vague pression sociale, une jolie femme inversement proportionnellement frileuse et une jeune fille malheureusement pas encore capable de parler pour dire qu’elle a trop chaud incite l’homme à trouver un moyen de balancer quelques joules supplémentaires dans les 160 m³ de son appartement.

Le marketing du chauffage

Première constatation, il y a trop de types de radiateurs différents pour que mon navigateur puisse ouvrir un onglet pour chacun d’entre eux sans mettre mon ordinateur à genou. J’ai bien réfléchi à blinder ma machine de mémoire pour résoudre deux problèmes d’un coup, le chauffage et le manque de mémoire ; malheureusement les puces mémoires modernes ne dissipent pas suffisamment de chaleur pour chauffer une pièce…

De 30 euros au prix d’une voiture d’occasion, il y a un radiateur pour chaque bourse : à inertie, convection, pierre réfractaire, fonte, aluminium, auto-régulé, double flux, etc.

Autant vous dire que ce n’est pas joli-joli, on se demande si les fabricants de radiateurs n’ont pas pris des cours chez les marchands de lessives.

Principe d’un radiateur

Un radiateur électrique transforme le courant électrique en chaleur. C’est assez basique, dans un fil métallique parcouru par un courant, les électrons libres entraînés par la différence de potentiel percutent les atomes et provoquent un échauffement. Le fil chaud transmet alors l’énergie autour de lui.

C’est cette étape secondaire qui permet de différencier les types de radiateurs. Les plus basiques transmettent directement l’énergie à l’air ambiant. Celui-ci s’échauffe et monte par convection naturelle, où est soufflé par un ventilateur.

Les radiateurs plus complexes stockent temporairement l’énergie dans un élément intermédiaire ; pierre, métal, céramique, huile, eau, de multiple matériaux ou liquides sont capables de stocker de l’énergie mais au final ce sera toujours l’air de la pièce qui sera chauffé, et qui vous chauffera vous.

Pourquoi utiliser un intermédiaire ? Simplement pour lisser un peu la courbe de température, de la même façon qu’un barrage sur une rivière permet de réguler le débit en aval, un élément calorifique stocke l’énergie qui arrive de manière discontinue, suivant que le fil électrique soit alimenté ou pas, et restitue cette énergie de manière continue à l’air de votre pièce.

Faire des économies

Chaussettes by Raissa B.

L’énergie nécessaire pour maintenir la température de votre logement dépend de son isolation. Un logement est un peu comme une passoire avec des trous plus ou moins grands. Pour maintenir un certain niveau d’eau à l’intérieur, il faut un débit d’arrivée qui va dépendre du nombre de trous et du niveau d’eau que vous désirez. Plus vous avez de trous dans votre logement, plus il faudra de l’énergie. De même plus vous voulez une température haute, plus le débit d’énergie fuyant par les trous sera grand et nécessitera un apport important.

Pour diminuer le besoin d’énergie, deux choses, mieux isoler ou diminuer la température voulue. Par exemple, l’hiver, dans notre appartement avec Leeloo, quand il fait 0⁰C dehors, sans chauffer la température est de 13 ⁰C environ dans notre salon, un équilibre entre l’énergie que nous produisons nous-mêmes, les lampes, les ordinateurs, et l’énergie de nos gentils voisins qui chauffent plus que nous.

Dès que nous voulons monter la température, la consommation d’énergie augmente, environ 5 kWh par jour pour avoir le salon à 16⁰C, 10 kWh pour être à 19⁰C et plus de 20 kWh pour tenir 21 ⁰C. Ça monte très vite et si vous pouvez maintenir certaines pièces à une température plus basse, par exemple les chambres, vous pouvez grandement diminuer votre dépense énergétique.

Il existe de multiples calculateurs en ligne qui vous donne l’énergie nécessaire pour le chauffage de votre logement en fonction de divers critères, taille, orientation, étage, situation géographique. Toutefois, un élément fondamental à retenir et que l’énergie nécessaire pour chauffer votre logement à une certaine température est fixe quel que soit le mode de chauffage. Autrement dit s’il vous faut 20 kWh par jour pour vous chauffer, vous consommerez toujours 20 KWh quelque soit le type de radiateur, cher ou pas cher. Pour faire des économies, vos choix sont donc :

  1. Améliorer l’isolation
  2. Moins chauffer
  3. Utiliser une source d’énergie moins chère (solaire, pompe à chaleur, gaz, bois)
  4. Stocker l’énergie en heure creuse pour l’utiliser plus tard

Type de radiateur

En faisant abstraction des variations subtiles au niveau des matériaux stockant de manière temporaire l’énergie (fontes, pierre, etc), j’ai retenu trois types de radiateur électriques :

  1. Les convecteurs
  2. Les radiateurs à faible inertie
  3. Les radiateurs à forte inertie, aussi appelés accumulateurs

Les convecteurs sont les moins chers et constituent un très bon choix, pour quelques dizaines d’euros on peut chauffer de manière tout fait convenable. Les radiateurs à faible inertie, qui constitue la majeure partie des rayons des magasins sont ceux qui permettent aux fabricants de faire la plus grande marge, il rajoute simplement quelques bouts de métal ou de la caillasse pour vendre un radiateur dix fois plus cher, en arguant diverses économies, je n’y crois pas une seconde. Vous gagnerez éventuellement en confort si vous êtes sensible au degrés près, sinon, c’est plus une question esthétique.

Les accumulateurs reprennent le principe des radiateurs à faible inertie, si ce n’est qu’ils peuvent stocker plusieurs kilowatts-heure d’énergie. De ce fait ce type de radiateur peut accumuler l’énergie la nuit alors que le prix de l’électricité est moindre, si vous bénéficier d’un tarif heures creuses, et restituer cette énergie le jour.

Photo by matsuyuki

Généralement, le tarif de nuit est 30 % inférieur au tarif de jour. Ainsi, si vous dépensez 20 KWh par jour pour vous chauffer entre 8h et 22h, il devrait vous en coûter environ 24 centimes avec un radiateur classique et seulement 16 centimes avec un accumulateur.  Devrait car les accumulateurs ne sont pas idéaux, eux aussi sont des passoires, et si leur énorme poids, souvent plus de 100 kg, leur permet de stocker beaucoup d’énergie, celle-ci s’évade petit à petit dans la pièce, et ainsi, une partie de l’énergie est gaspillée la nuit quand ils se chargent, et tout au long de la journée même si vous n’êtes pas là.

Je n’ai pas trouvé de données techniques sur la perte des accumulateurs, mais bien souvent un accumulateur de 2000 Watts, pour chauffer une pièce de 20 m², coûte près de 1000 euros. Si on choisit un simple convecteur à 50 euros, les 950 euros restant représentent presque 8000 kWh, soit de 5 à 10000 heures de chauffage d’une pièce de 20 m², entre 5 et 15 ans de chauffage suivant le nombre d’heures que vous passez chez vous tous les jours, ça fait réfléchir !

Et les bitcoins dans tout ça

Autre possibilité : miner des monnaies électroniques, comme le bitcoin, litecoin, ou autre dogecoin. C’est un moyen très séduisant de se chauffer, en effet, car vous générez de petites quantités de monnaies électroniques, que vous pouvez échanger contre des euros, dollars, ou tout autre monnaies classiques, ou les garder bien au chaud en attendant qu’elles se démocratisent. Sur le papier, cela a l’air de la solution idéale, vous gagnez de l’argent tout en vous chauffant !

Dans la pratique, de multiples petits problèmes peuvent limiter considérablement vos gains, tout d’abord l’augmentation constante de la difficulté de minage, rendant la performance de votre équipement, quel qu’il soit, obsolète en quelques mois, ensuite, la difficulté de trouver ces appareils et de se les faire livrer avant que l’hiver ne soit terminé, et, enfin, tolérer le bruit généré par la plupart de ses équipements.

Mais si votre objectif n’est pas nécessairement d’être rentable, juste de diminuer un peu votre facture, ou simplement de vous amuser, alors monter quelques machines de minage est une solution rigolote pour chauffer votre maison. Vous pouvez même trouver quelques modèles sans ventilateur, ou les fabriquer vous mêmes, pour avoir une chaleur douce et silencieuse.

Il faut, bien sûr, revendre tous ces équipements à l’arrivée du printemps, ils seront obsolètes l’hiver prochain…

Conclusion

Conclusion, si vous ne savez pas vraiment ce que vous voulez, prenez le moins cher, il marchera très bien et vous pourrez utiliser l’argent que vous aurez économisé en électricité pour vous chauffer un peu plus pendant quelques années. Si vous voulez vraiment dépenser votre argent, changer vos fenêtres ou isoler vos murs extérieurs.

Seulement dans le cas où vous seriez chez vous toute la journée et que vous bénéficiez du tarif heures creuses, alors un accumulateur pourra éventuellement vous faire économiser un peu d’argent, mais uniquement sur des durées de 5 ans et plus.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :