Alice, juillet 2014, dix-neuvième mois d’une petite fille

Alice
Alice

Nous avons passé le plus clair du mois de juillet à Châteauvieux, chez mes parents. Alice est aux anges chez eux, avec le grand jardin elle peu profiter de la nature toute la journée, emmenant dans ses périples sa grand-mère Mami Dou, qui se plie bien volonté à ses exigences, quand Papi Biot n’est pas un peu jaloux et emmène Alice voir ses pigeons, ou conduire le tracteur pour couper l’herbe…

Alice est couverte de plaques rouges avec une lègère fièvre

Alice
Alice

Tout s’est bien passé à Châteauvieux, si ce n’est une semaine un peu difficile. Le dimanche 19 juillet, elle était particulièrement grognon, et plutôt fatiguée. Nous n’avons pas vraiment investiguer plus avant car il lui arrive d’avoir ses mauvais jours, comme tout le monde. Le soir, toutefois, une prise de température révèle un peu de fièvre, 38⁰C, nous pensons alors tout de suite à un effet lié à ses petites dents qui sortent. Elle n’a encore que douze dents, il lui manque ses molaires et ses canines.

Le lundi est pire, si la fièvre reste contenu en-dessous 38⁰C, Alice est très fatiguée et dort une grande parti de la journée. Nous lui donnons un suppositoire de paracétamol pour l’aider à passer un bonne nuit.

Le mardi matin, elle va un peu mieux, mais a toujours un peu de fièvre. Finalement dans la journée son état s’améliore et elle va même pendant l’après-midi visiter l’aérodrome de Tallard et s’émerveiller devant les avions et les hélicoptères.

Mais dans la nuit, sa condition se détériore de nouveau, elle dort assez mal et le mercredi, elle est de nouveau patraque. Comme la fièvre ne monte pas, nous ne jugeons pas nécessaire de consulter. Toutefois, le jeudi matin, après une nouvelle nuit difficile, la fièvre est complètement tombée, mais Alice est couverte de plaques rouges.

Le médecin, qui trouvent que ces plaques ressemblent à la scarlatine, ne la diagnostique pas pour autant car il n’y a aucun autre symptôme associé, comme des plaies dans la gorge. Il juge plutôt l’action d’un virus quelconque, qui devrait passé en quelques jours.

C’est en effet le cas, le vendredi, les tâches d’Alice ont quasiment disparu, et le samedi notre petite fille retrouve un activité normale… Dure semaine !

Mamie Dou et Alice
Mamie Dou et Alice

Le langage des signes retarde-t-il l’arrivée de la parole ?

Les gens sont parfois un peu interloqués de voir Alice parler en signes, et plusieurs personnes nous ont suggéré que l’utilisation du langage des signes retardait l’arrivée de la parole. C’est vrai qu’à première vue, on peut penser que l’enfant sachant communiquer et se faire comprendre avec des signes, pourquoi chercherait-il à parler ?

Les études sur le sujet restent peu nombreuses, toutefois, de la même façon que la marche à quatre pattes n’est pas un facteur connu de retard de la marche, il semblerait que le langage des signes ne provoque pas de retard de la parole, certaines études affirment même le contraire, les enfants ayant été exposé au langage des signes possèdent à trois ans un vocabulaire plus large que les autres enfants.

Voici quelques liens qui parlent de la langue des signes pour bébé :

http://www.babybook.ch/

http://fanim.canalblog.com/

ttp://fr.wikipedia.org

Une petite fille d’un an et demi infatigable

Alice
Alice

Alice, hormis sa semaine de maladie, pourrait passer la journée entière à marcher dehors. Elle s’émerveille devant tout ce nouveau monde, les insectes, les fleurs, les animaux, les pigeons de Papi Biot, les voitures, tracteurs, avions… Nous avons peur parfois que nos vies trop occupées prive la petite Alice de stimulation, mais c’est plutôt l’inverse quand nous sommes chez les grands-parents, elle ne voudrait jamais se coucher pour toujours aller dehors !

Que sait faire une petite fille de 19 mois ?

Leeloo et Alice
Leeloo et Alice

À 19 mois, Alice parle encore très peu, comme nous l’avons vu, mais elle comprend énormément, nous pouvons lui demander d’aller poser son bavoir sur la chaise dans la cuisine, ou d’aller cherche le téléphone de maman qui doit se trouver sur la table basse du salon ou encore d’aller faire un bisou à Simon dans sa chambre à l’étage.

Elle ne comprends pas les mécanismes trop complexe, tourner et tirer, ou ce genre de manipulations, lui sont encore impossibles, par contre elle sait très bien devisser et visser, attention aux tubes de crème qui traînent ! Elle sait encastrer carré, triangles et rond, mais les formes plus complexes lui sont encore inaccessibles.

Elle court presque, marchant très vite en sautillant, elle sait monter et descendre les escaliers debout, en s’aidant du mur. Elle peut monter un objet à l’étage, par exemple. Elle sait monter sur un toboggan et le descendre, parfois un peu de travers ! Elle mange toute seule, « relativement proprement », sait manier la fourchette et la cuillère. Elle sait boire dans un verre ou à une bouteille.

Elle est loin de savoir s’habiller, mais peut participer, elle peut parvenir à retirer son t-shirt s’il est assez lâche, ou retirer son pantalon, mais ça s’arrête là.

Quoi qu’il en soit, elle nous impressionne chaque jour…

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :