Alice, novembre 2013, onzième mois d’un bébé

DSC_2888_-1500x733Dernière ligne droite vers l’anniversaire de la première année pour notre petite Alice. Novembre 2013 marque son onzième mois, et nous avons maintenant la certitude qu’elle connaît au moins un signe ! Les petites dents apparaissent une à une, et elle est de plus en plus entreprenante !

Alice signe !

Alice parvenait déjà à communiquer, allant dans la cuisine quand elle avait faim, levant les bras pour être portée, faisant coucou de la main, mais nous avons soudainement réalisé qu’elle signait le terme ‘musique’ depuis quelques temps. Le signe musique consiste à bouger l’index un peu comme une baguette de chef d’orchestre, et très fréquemment quand nous mettions une chanson pour danser avec Alice, elle remuait son popotin en levant un bras, l’index pointé !

Du coup, nous avons tenté d’être plus attentif aux mouvements de ses mains, et rapidement nous avons détecter quelques bribes de signes, mais comme les premiers balbutiements de mots, les premiers signes sont souvent incorrects, à l’envers, simplifiés.

Alice joue avec moi dans sa chambre, elle arrive à allumer la lumière, sur la pointe des pieds, mais ne parvient pas à l’éteindre, alors elle me demande de le faire pour elle, en me touchant la main et en la guidant vers l’interrupteur. J’éteins, elle s’empresse d’allumer, et fait alors le signe lumière, mais à l’envers ! Une main qui s’ouvre vers le haut, plutôt qu’une main qui s’ouvre vers le bas.

Elle signe aussi le signe ‘terminé’ à l’envers, et peut-être d’autres signes que nous n’avons pas encore compris, notamment quand elle nous regarde, la main tendue, en remuant ses petits doigts méticuleusement…

Alice veut jouer à la maman !

Alice sur sa mamanAlice ronchonne pas mal à la fin du repas quand je lui nettoie la bouche avec son bavoir, elle n’aime vraiment pas ! Le week-end, il arrive que nous lui donnions son premier biberon au lit, entre nous. Une fois terminée, je lui ai retiré son bavoir pour le déposer de côté. Elle s’en est emparé et s’est dirigée vers moi, souriante, pour me frotter vigoureusement la bouche avec !

Sa mamie Claudie nous a raconté, de même, qu’Alice voulait lui faire manger une gourde de compote, en lui portant à la bouche à de multiples reprises !

Mais ceci n’a rien d’étonnant, le cerveau des bébés comporte de très nombreux ‘neurones miroirs’ qui les poussent à copier les gestes qu’ils voient. C’est grâce à ces mécanismes qu’ils apprennent en regardant, c’est aussi une des raisons de la régression des aînés quand le petit dernier arrive, leur cerveau les poussent à reproduire le comportement du bébé !

Alice rencontre chiens et chats

Il y a toujours quelques chats qui passent dans notre micro-jardin, Alice les regarde avec attention, mais reste bien au chaud derrière la porte-vitrée de la cuisine. Chez son grand oncle Patrick, elle a pu rencontrer et toucher pour la première fois un petit toutou, le brave Roméo. Elle était effrayée ! Mais à la fois excitée comme une puce ! Le spectacle était très drôle, elle pleurait de peur et riait de joie à quelques secondes d’intervalles, subjuguée et terrifiée par cet étrange animal.

Un peu plus tard, chez son arrière grand-mère, elle a interagit avec un chat, avec beaucoup plus de prudence. Elle s’approchait à distance raisonnable et ne l’effleurait que du bout des doigts ! Nous entrevoyons par ces quelques expériences à quel point un animal de compagnie peut être un compagnon formidable pour un petit bébé… Mais ce n’est pas encore prévu au programme. En attendant, Alice aura d’abord un petit frère !

La nourriture d’Alice à 11 mois

Alice tente de manger toute seuleÀ 11 mois, Alice boit encore beaucoup de lait de suite. Deux biberons de 150ml le matin, au réveil vers 7h et à 9h, et un nouveau à 16h. Elle mange aussi beaucoup d’aliments à base de lait de vache : yaourt, petit suisse, fromage, kiri… Le midi, elle mange souvent 200g de purée ainsi que 100g de compote. Parfois une compte à 16h après son lait, et le soir, 200g de purée de légume, ou alors les restes du midi et quatre heures les jours où elle n’a pas trop faim. L’appétit d’Alice varie beaucoup d’un jour à l’autre, nous ne la forçons jamais, sauf pour la première cuillère. Souvent elle fait un peu des manière pour goûter, mais si elle n’aime pas, nous n’insistons pas.

Depuis ses dix mois nous lui donnons une petite cuillère durant son repas, pour qu’elle puisse elle aussi essayer de manger seule. Le résultant n’est pas d’une grande efficacité, plus de deux tiers de la nourriture n’atteignent pas la bouche d’Alice, mais elle comprend plus ou moins le principe de tremper la cuillère dans le pot, puis de la porter à la bouche. Il faut toutefois être patient, le trajet entre le pot et la bouche peut prendre quelques détours inopinés…

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :