Alice, mars 2013, troisième mois d’un petit bébé, gazouillage et activité

Alice et Blino sont subjugué par la marionnette de ChtyLe 24 mars 2013, Alice fête ses trois mois ! Trois mois que nous avons passés avec notre première fille. Nous nous sommes petit à petit habitués à notre nouvelle vie à trois, aux plaisirs et aux contraintes d’avoir ce petit être qui dépend de nous pour presque tout… Pourtant, le sentiment d’être parent est confus, je ne sais pas s’il existe un moment où nous le devenons vraiment, ou si c’est simplement le temps qui passe avec des bambins dans les pattes qui nous fait rentrer dans cette catégorie…

Gazouillage

Alice Alice bafouilla son premier son, autre qu’un pleur, durant son second mois, mais c’est vraiment durant le troisième mois qu’elle étendit considérablement son vocabulaire, alternant les ‘Ah-reu’, ‘Ziiiii’, ‘beulebeulebeuleu’, ‘aaah’. Elle réagit de manière très diverses aux sollicitations, mais est particulièrement réactive à certaine voix, celle de sa grand-mère Mamidou, par exemple, qui l’entraîne presque immédiatement dans d’âpres discussions.

C’est la vision d’un visage, d’un sourire ou le son d’une voix qui l’incite à émettre de petits sons. Mais elle ne semble pas percevoir les visages au delà d’une cinquantaine de centimètres. Elle peut aussi enchaîner sans qu’il ne demande rien, sa petite trousse de toilette bleue, son compagnon de changement de couche qui se trouve à côté de sa table à langer depuis sa naissance. Elle semble lui vouer une admiration sans borne, attrapant dès que nous la changeons une de ses petites lanières et ne la lâchant qu’à grands regrets…

Activité physique

Alice et sa maman font dodoÇa ne sera sans doute jamais assez répété, il est recommandé de coucher les enfants sur le dos pour dormir, au moins la première année. Cette position diminue considérablement les risques d’étouffement, une des principales cause de la mort subite des nourrissons. On peu se dire que son bébé sait bouger la tête, qu’il est assez mobile pour éviter de s’étouffer, mais cela reste dangereux. Dans un article très intéressant publié par l’université de Lyon (Développement des états de vigilance chez le nourrisson. Place du sommeil dans le syndrome de mort subite du nourrisson.), on apprend que le souci principal est  un trouble de l’éveil, l’enfant placé dans une situation à risque (sur le ventre, avec oreillers, couvertures ou matelas mou) peut commencer à s’étouffer et ne pas se réveiller pour changer de position. Il semble que ce trouble soit lié à une prédisposition génétique.

Faites donc attention à ne jamais laisser seul un bébé sur le ventre sur un matelas ou une surface molle. Vous pouvez toutefois le laisser sans crainte sur une surface plane et dure, au sol par exemple, sur une couverture fine, où il lui est impossible de s’étouffer. Les bébés n’étant pas très douillets, cela accélère leur développement à la mobilité.

Nous plaçons quotidiennement Alice sur le ventre, sous surveillance, c’est important pour son développement et lors du troisième mois elle commença à pousser sur ses bras pour relever la tête. Nous nous inquiétions le mois précédent car Alice ne tournait pas la tête à gauche une fois sur le ventre. La visite chez un ostéopathe a confirmé le problème, elle avait bien un blocage au niveau du crâne et des vertèbres qui la bloquait d’un côté.

Désormais, elle tourne de temps en temps la tête à gauche, même si elle préfère toujours le côté droit. Il est d’ailleurs conseillé d’aller voir un ostéopathe dans les premiers mois, car il n’est pas rare que bébé souffre d’un petit traumatisme, et soigné tout jeune, il ne laissera aucune trace. Il faut être attentif toutefois car Alice tournait bien la tête à gauche placée sur le dos, mais vraisemblablement elle « trichait » en s’aidant de son buste, ce qu’elle ne pouvait absolument pas faire une fois placée sur le ventre.

Porte-bébé

Pour l’instant, nous ne possédons pas de poussette. Nous tentons souvent de résister aux achats anticipés tant que le besoin n’est pas clairement présent. De plus, Alice est un bébé d’hiver et le temps ne se prêtait pas vraiment aux balades durant ses premiers mois, même si notre environnement à Gif-sur-Yvette est sympathique. Nous avons  acheté deux porte-bébés. Nous possédons un Manduca, assez cher mais très pratique pour emmener Alice avec nous faire les courses ou en balade. Nous nous en servons même parfois pour endormir Alice quand elle est très énervée. Mais un petit bébé est vraiment très enveloppé dans un Manduca, il ne voit pas grand chose, de plus la position du dos est un peu droite, ce n’est pas le mieux pour un nouveau-né. Céline a donc poussé l’achat d’une écharpe, qui permet de mieux respecter les courbures d’un petit bébé. Elle a choisi une écharpe en sling, avec des anneaux en métal, c’est une sorte de portage en écharpe « pour les nuls », offrant tous les bienfait du portage en écharpe sans pour autant suivre un cours de nouage… Dans notre Sling Storchenwiege (écharpe de portage en coton bio), Alice voit aussi mieux autour d’elle, elle peut ainsi participer avec nous aux travaux ménagers, par exemple !

Dou, Warly et Biot se baladent avec AliceMais revenons aux poussettes, leurs prix est parfois exorbitant, et hormis un usage quotidien intensif, il n’est sans doute pas utile de mettre plusieurs centaines d’euros dans les modèles les plus hauts de gamme si elle ne sert qu’une fois tous les 15 jours. Cet argent sera sans doute mieux placé dans des jouets ou des accessoires Montessori qui développent l’apprentissage et l’autonomie de l’enfant (qui eux aussi sont souvent très chers :). Toutefois, lors de notre séjour à La Rochelle, nous avons apprécié balader Alice dans la poussette que sa Mamie Gaga avait acheté, mis à part un grincement un peu énervant à la longue, les trois euros qu’ont coûté cette poussette acheté sur une brocante semble un investissement tout à fait raisonnable !

Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :