Poids

Je rêve d’un bracelet comme dans Le Patriarche, qui me permettrait de connaître à tout moment mon poids, mon rythme cardiaque, mon niveau d’hydratation, ce que je dois manger, si je dors trop ou pas assez et la puissance de mes phéromones… En attendant que nos smartphones se transforment en bracelet, je note régulièrement mon poids depuis quelques années. Plus précisément depuis le 14 juin 2003, il y a 3470 jours. J’ai mesuré depuis ce jour 1379 poids, soit environ une mesure tous les 3 jours.

Je me pèse le matin avant de prendre ma douche, dans des conditions que j’estime à peu près identiques. À l’époque, je pesais 62,8 kg, contre 63,8 kg ce matin. Sur cette période, mon poids moyen est de 62,9 kg. Mon poids le plus faible est 58,9 le 3 novembre 2004 après une semaine de gastro et moins poids le plus lourd est de 66,7kg le 16 mai 2012, sans doute après quelques bons repas…

Évolution entre juin 2003 et décembre 2012

Le graphique suivant montre l’évolution de mon poids sur cette période. La courbe en jaune est la moyenne mobile de mon poids sur trois semaines, qui permet de lisser les excès quotidiens. Notre voyage en Amérique du Sud laisse trois mois vides début 2012.

Voici mon poids moyen en fonction des années :

Année Poids moyen Poids minimum Poids maximum
2003 62,4 60,8 63,8
2004 62,16 58,9 64,0
2005 62,4 59,4 64,2
2006 63,3 60,8 65,3
2007 62,8 60,9 66,1
2008 63,0 60,6 66,0
2009 63,4 62,0 65,2
2010 62,0 59,7 63,9
2011 63,6 62,0 64,7
2012 65,0 63,3 66,7

Force est de constater que je fais une légère couvade en 2012. Ou plus exactement une couvade inversée, comme le montre plus précisément le graphique en début d’article, mon poids moyen ayant brutalement monté au retour de notre voyage en Amérique du Sud, jusqu’à 65,8 kg, pour redescendre doucement vers les 64,3 kg en cette fin d’année. Sur toutes les années précédentes, mon poids est plutôt stable, augmentant légèrement, mais fluctuant principalement autour de 63 kg.

Poids en fonction du mois de l’année

Si je calcule la moyenne de mon poids en fonction des mois de l’année, celui-ci semble diminuer de mai à octobre d’environ 700g, puis augmenter de nouveau de 700g de novembre à mai.

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
63,0 62,7 62,8 63,1 63,5 63,2 63,1 62,9 62,5 62,7 62,8 63,1

Pourquoi suivre son poids ?

Je ne suis pas plus obsédé par mon poids que par ma taille (mais cette dernière varie peu c’est moins marrant), la température dans mon jardin ou encore le nombre de fruits et légumes moyen que je mange chaque jour. C’est surtout la récolte et l’exploitation des données qui me passionne, suivre les tendances, imaginer des règles, des motifs, un ordre sous-jacent…

Suivre son poids peut toutefois apporter des avantages et des inconvénients. Cela apporte inévitablement une forme de contrôle, les excès sont immédiatement repérés, et on évitera sans doute la pizza le jour où la balance affiche 66 kg, ou on la prendra sans remords le jour où elle affiche 62. En semaine, je ne fais qu’un seul gros repas par jour, le midi. Je mange un peu le matin et un fruit et un bout de pain vers 16 heures. Beaucoup de gens disent qu’ils faut manger souvent et peu, je ne les crois pas, je pense qu’ils mentent. Manger souvent est le plus sûr moyen de gagner du poids. En ne mangeant qu’une seule fois par jour, je trouve qu’il est immensément plus simple de contrôler son poids.

Cela apporte un plaisir supplémentaire, on peut manger beaucoup, car je pense qu’il est beaucoup plus difficile de grossir en ne mangeant qu’une seule fois par jour. De plus, je trouve qu’il est bien plus complexe de manger peu  que de manger pas du tout. Car, comme il se dit, l’appétit vient en mangeant.

Le « bon » poids

Mais y a-t-il un bon poids ? La plupart des formules qui traînent me donne un poids idéal  avoisinant les 67 kg, je serais donc en sous-poids en dessous de 55 kg et en sur-poids en dessus de 74 kg. En ce qui me concerne, j’ai l’impression que mon poids idéal est de 63 kg. C’est le poids vers lequel je me stabilise le plus souvent.

Mais je ne pense pas que je paniquerais outre mesure si au fil de ma vieillesse grandissante ce poids moyen glissait doucement vers les 70kg… Un sport régulier permet d’évaluer l’impact de son poids, combien de tractions puis-je faire en une demi-heure, combien de pompes, combien de temps sur mon petit parcours forestier lors de mon jogging dominical. Ces autres statistiques me donnent des indices sur ma forme physique, et si les performances sont stables, je suis content. Cet article n’a pas vocation à vous convaincre de faire comme moi ! À chacun de gérer ou pas son corps comme il l’entend pour se sentir bien, mais pour moi la mesure apporte une certaine sérénité…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :