Debout !

Mon bureau deboutAujourd’hui, vendredi 16 août 2012 je me suis réveillé à 6h50, après un rêve nul où je perdais mon job, Leeloo et où je n’avais plus d’idées. Je dois être un peu fatigué car habituellement j’ouvre l’œil aux alentours des 6h20, sans doute mon aller-retour du boulot en courant d’hier.

Punaise, j’ai à peine le temps de jeter un œil au nouveau site du Patriarche que je veux mettre en ligne depuis des mois, il me faut déjà me préparer ! Aujourd’hui Leeloo est debout tôt et nous déjeunons ensemble. Je fais quelques pompes et quelques tractions, puis direct la douche, je m’habille, bisou à ma chérie et son gros bidou et j’enfourche mon vélo pour une trépidante journée de travail.

Midi moins cinq, un bon repas, omelette, pomme de terre, julienne de légume, haricots verts, feuilleté au chèvre, pèche au sirop, pastèque.

16h, je complète mes fruits et légumes du jour par une pomme, pas de banane aujourd’hui à la cantine, c’est triste…

18h et quelques, je reprends mon vélo pour rentrer à la maison, et me voilà à travailler sur ce blog ; dans une heure ou deux, nous regarderons un série avec Leeloo, puis je travaillerai encore un peu, et dodo.

Le vendredi 4 novembre 2011, ma journée a sans doute beaucoup ressemblé à aujourd’hui. Pourtant, des choses ont changé depuis.

Bien sûr j’ai fait un magnifique voyage en Amérique du Sud avec Leeloo, l’origine de ce blog, bien sûr, un petit bébé est en train de pousser dans son ventre, bien sûr, le monde a tourné et retourné, du bon et du mauvais, mais dans ma journée classique, peu de choses ont réellement évolué. Je dors toujours environ 8 heures par nuit, travaille environ 11 ou 12 heures, mange 1 heure, fais environ 1 heure de sport, regarde une série une petite heure et profite du temps restant avec Leeloo.

Avant, j’étais donc allongé pendant 8 heures, je faisais du sport pendant 1 heure, je marchais ou j’étais debout 1 heure, et assis le reste du temps, soit 14 heures.

Mais désormais, je travaille debout !

Je ne m’assois que pour manger ou regarder une série le soir, et de temps en temps dans la journée pour faire une pause.

Maintenant, je ne suis assis qu’environ 3 heures, et debout 12 heures (13 en comptant le sport).

Depuis plusieurs années, j’ai lu de très nombreux articles, études, retours d’expériences sur les bienfaits de la position debout et les méfaits de la position assise. Sans pour autant passer d’un extrême à l’autre, il est bon de se lever au moins toutes les demi-heures et de marcher un peu.

Il existe des bureaux permettant la double position, assise ou debout, malheureusement ce type d’équipement est rare et encore cher. Il n’est pas simple de se concocter soi-même un bureau debout pouvant être aussi utilisé assis, bien souvent l’encombrement du bureau rend toute opération d’élévation impossible.

J’ai choisi de conserver la position debout tout le temps, mais ce n’est pas sans peine. Les premières semaines, je n’étais debout qu’à la maison, puis j’ai fait de même au travail. J’avoue que les premiers mois ne furent pas une simple affaire, et il m’arrivait souvent de faire des pauses assises, pour prendre des notes, ou en réunion, ou encore pour travailler sur ma machine de test…

Au fil du temps, les douleurs s’estompent et on sent clairement une augmentation de la robustesse des jambes. Il m’était auparavant éprouvant de rester plus d’une demi-heure debout, désormais plusieurs heures ne m’effraient pas.

La position debout augmente aussi le métabolisme, le corps consomme environ 30 kilocalories de plus par heure passée debout, ce qui représente environ 500 mètres de marche, ainsi 4 heures debout équivalent 2 kilomètres de marche. De plus, la position assise est souvent dangereuse pour les jambes et la digestion, elle plie le ventre ce qui limite les échanges sanguins et le transit.

Certains jugent que la position debout peut entraîner des problèmes de circulation, malheureusement ils sont bien pires dans la position assise, la solution pourrait être une position intermédiaire, ou de bouger fréquemment. J’avoue que je suis rarement statique, il est en effet difficile de rester debout sans bouger. Debout, je gigote en permanence, me calant sur une jambe pour une minute ou deux, puis sur l’autre, puis je pose un genou sur une chaise, puis je m’étire, je m’éloigne de mon poste pour réfléchir à une idée ou attendre  un résultat…

Bref, travailler debout, voilà 6 mois que je le pratique, c’est possible et c’est cool, prochain retour d’expérience dans quelques années !

Pour en savoir plus:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :