Ascension du Pic Morgon depuis l’Abbaye de Boscodon

Le jeudi 14 juin 2012, avec Chty et Aurélie, nous avons effectué une randonnée près du lac de Serre Ponçon, dans les Hautes Alpes, l’ascension du Pic Morgon depuis l’Abbaye de Boscodon.

Itinéraire Grand Morgon  
Distance 21km
Dénivelée positif +1380m
Dénivelé négatif -1380m
Altitude min 1180m
Altitude max 2325m
Durée 8h15

Après notre journée tranquille de mercredi, nous reprenons un rythme plus soutenu ce jeudi, lever 7 heures pour un départ à 8 heures 22 de Châteauvieux, un peu en retard. Nous passons par Tallard pour remonter en voiture la vallée de la Durance, passant par Remolon, Espinasse, pour nous trouver en face de l’immense barrage de remblai de Serre Ponçon. Encore une quinzaine de kilomètres, nous traversons le pont pour arriver à Savine-le-Lac, et une petite route sur la droite en allant vers Embrun nous permet de rejoindre l’Abbaye de Boscodon.

Nous laissons la voiture proche de cette Abbaye, à 1200 mètres d’altitude, pour débuter notre tour. Une route forestière d’environ 4 kilomètres nous permet de rejoindre le début à proprement parler de la randonnée. Dans mes souvenirs cette route n’était pas très praticable et je ne voulais pas risquer d’endommager la voiture ; mais elle semble tout à fait carrossable et c’est un gain de plus d’une heure, 4 kilomètres et 300 mètres de montée.

Bref, tant mieux pour nous, nous marcherons plus et cette première partie nous échauffe ! Une première montée nous amène en deux heures dans les sous-bois, à l’ombre des mélèzes. Une vue sur la vallée d’Embrun perce de temps en temps. La route est bonne, aucune trace de neige. Nous arrivons vers midi dans le superbe cirque du Morgon, et n’hésitons pas une seconde à nous poser dans celui-ci pour notre casse-croûte.

Ce cirque se trouve à environ 1900 mètres d’altitude, nous avons passé un petit col à 2030 mètres environ avant de le rejoindre.

Le cirque est une grande prairie entourée par le pic Morgon, les crêtes et le pic de Charance, les rebords sont encore parsemés d’arbres malgré l’altitude. Mais le cirque est protégé et il ne persiste plus du tout de neige mis à part de minuscules névés dans les recoins les plus sombres.

Il y a plus de monde que sur le GR 54 ! Nous croisons plusieurs couples de randonneurs et même un groupe d’une quinzaine de personnes, plutôt âgées, qui passent en trombe à côté de nous pendant notre repas.

Il fait un temps magnifique, et nous nous accordons dix minutes de sieste au Soleil avant de reprendre la route, il est midi quarante, il nous reste 400 mètres de montée, la partie la plus raide.

Chty et AurélieNous arrivons sur la crête environ une heure plus tard et avons enfin une vue sur le barrage. Les Écrins apparaissent au Nord-Est, nous voyons la montagne de Céüze en face de nous. Le vieux Chaillol, encore couvert de neige, se dresse au nord.

Encore un petit effort et nous voilà au pic Morgon, 2325 mètres, la vallée de l’Ubaye se découvre au Sud, le barrage en face de nous et la vallée de la Durance. Une pause, séance photo, nous regardons tourner en dessus de nous quatre ou cinq planeurs et tout autant de parapentes. Il faut dire que par un temps pareil la vue doit être superbe ; elle est déjà extraordinaire de là où nous sommes !

Le groupe de personnes âgées mange au sommet.

Pour ne pas faire un simple aller retour, comme il n’est que quatorze heures, nous décidons de faire le tour des crêtes pour redescendre par un chemin différent. Le chemin est bien marqué même si quelques passages requièrent de l’attention, un petit peu d’escalade.

Oh le groupe est juste derrière nous !

Nous accélérons le pas pour redescendre dans le cirque, ils nous talonnent ! Une hésitation proche d’un étang nous est fatale, ils ravinent comme des malades et nous doublent. Nous devons alors déployer toute notre énergie pour qu’ils ne nous sèment pas dans la montée vers le pic de Charance, ils sont sur-entraînés !

Heureusement, ils font une pause génépi au niveau du col (sans doute leur carburant) et nous pouvons les dépasser. Le chemin de ce côté, en passant sous le pic de Charance, est plus long que notre montée. Nous devons marcher quelques kilomètres avant de perdre de l’altitude.

Nous continuons d’un bon pas, mais le groupe ne lâche pas prise, et, même si nous arrivons à la fontaine de l’Ours avant eux, vers 1500 mètres, ils sont juste derrière nous. Mais ce sera leur arrêt, nous devons continuer encore quatre ou cinq kilomètres pour arriver jusqu’à notre parking.

Ce fut une magnifique journée et une superbe randonnée, quasiment sans difficulté. Le départ de l’Abbaye en fait un tour important, 20 kilomètres et 1400 mètres à monter et à descendre, mais il peut se raccourcir en garant la voiture à l’un des deux parking à 1500 mètres, gagnant ainsi deux à trois heures, 8 kilomètres et 300 mètres de dénivelée. De plus un tour est possible et évite un simple aller-retour. La vue du haut du Pic Morgon est très jolie et le mois de juin nous apporte un beau Soleil sans devoir souffrir de la chaleur…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :