Les bêbêtes du zoo de Santiago

Samedi 4 février 2012, nuit entrecoupée par le retour parsemé des fêtards de la veille. Si vous choisissez de dormir à la Chimba à Santiago, auberge bien sympathique dans le quartier Bellavista, il faut que vous aimiez sortir le soir et rentrer tard, ou alors vous munir de bonnes boules Quiès. C’est notre journée repos. le planning de la journée est léger, visite du Mont Cristobal ce matin pendant qu’il ne fait pas encore trop chaud, travail sur le planning et le blog pendant les heures les plus chaudes de la journée puis courses pour les jours prochains. Nous devons quitter Santiago demain matin à 7h30 depuis le terminal de Santiago. Note importante pour les personnes voulant partir tôt le dimanche, le métro ne fonctionne qu’à partir de 8h le dimanche. Des bus font un trajet similaire, mais il faut se procurer au préalable une carte Bip pour pouvoir monter.

Nous partons tranquillement vers 9h et quelques de la Chimba en direction du Mont Cristobal, à deux pâtés de maisons de notre hôtel. Nous sommes déçu par la montée via le funiculaire à la Statue de la Vierge de 14 m de haut donnée par la France, elle est en rénovation et un superbe échaffaudage la masque à nos regards… C’est dommage que ce ne soit pas plus clairement indiqué en bas, la montée à 1000 pesos n’a guère d’intérêt alors, si ce n’est une vue sur Santiago embrumé. Nous voulions redescendre par les petits sentiers, mais un gardien nous en dissuade, ils sont paraît-il de véritables coupe gorge. La route nécessitant 40 minutes à pieds, nous pensons prendre alors le funiculaire jusqu’au Zoo un peu plus bas, mais non, c’est impossible ! Une nana fortement antiphatique, parlant très doucement et refusant de faire le moindre efforts malgrè nos demandes répêter de s’exprimer un peu plus disctinctement s’évertue à nous dire qu’il est impossible de s’arrêter au zoo en descendant. Nous concluons plus ou moins qu’il faut donc redescendre complètement et remonter ensuite. Histoire de cracher 1000 pesos de plus.

Jamais !

Nous descendons alors et remontons à pieds au zoo. L’entrée est à 3000 pesos par personne, mais nous ne serons pas déçus, s’il est toujours un peu triste de voir des animaux en cage, le zoo est grand et de nombreuses espèces sont précentes. Je ne suis toutefois pas un grand connaisseur de zoos, peut-être n’est-il pas si bien que cela, mais quoi qu’il en soit, il nous a plu et fait oublier ce fichu funiculaire et leur vierge invisible !

Retour à l’hôtel, il commence à faire chaud, il doit être entre 13 et 14 heures. Après-midi blog puis je vais faire quelques courses pour le lendemain. Pour l’instant la douane Argentine, que nous avons passé déjà trois fois, ne nous a pas trop ennuyer avec la règle interdisant d’apporter des fruits, des légumes ou des produits laitiers. Nous devons coucher le lendemain au pont de l’Inca, mais nous avons très peut d’information sur le lieu, et vraisemblablement il sera impossible d’acheter à manger là-bas, de plus lundi nous devons faire une rando dans le parc de l’Aconcagua, il nous faut le plein d’énergie ! J’ai compté qu’il nous faudrait environ 10 000 kilo-calories à Leeloo et à moi pour tenir le coup ces deux jours, en considérant que nous aurons un peu à manger dans le bus de demain matin.

Leeloo m’a demandé d’acheter deux empanadas par personnes, j’estime à 2000 kcal l’énergie des 4 empanadas, plus 2000 kcal pour les biscuits et fruits secs et bananes qu’il nous reste. Encore 6000 kcal, De nouveaux paquets de biscuits cereal, ils sont assez bons, deux tablettes de chocolat, du vrai pur jus d’orange 100 % ! Fichtre je ne pensais plus en trouver, mais à 2000 pesos le litre, c’est du luxe ! Il faut se mefier car il existe des 100 % pur jus d’orange dont les ingrédients sont : eau, jus d’orange concentré, sucre… Je me demande bien ce qu’ils entendent par 100 % pur jus dans ce cas… Je complète les courses avec deux récipients en plastique micro-ondable de 900 ml pas très chers à 2000 pesos, deux petites boîtes de maïs et une de thon. Deux nectarines pour un peu plus de vitamines, un petit paquet de pain de hamburger à la farine intégrale et voilà qui devrait faire l’affaire pour deux jours en autonomie !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :