Puerto Varas et ses environs

Nous devions rejoindre Virginie et Nicolas dans la maison d’hôte d’une copine de Virginie, près de Puerto Varas le 23 janvier. Malheureusement, à cause d’un manque de bus pour quitter Coyhaique, nous sommes arrivés le 24 dans la journée, après un voyage de 23h dans un car classique, 4 postes de frontière, 2 mini bus et 3kms à pieds.

Nous arrivons dans la cabane que nous avons loué pour 5 jours, qui offre une vue superbe sur le volcan Osorno. Au programme de ces quelques jours : glande et rando, cuisine et vin chilien.

Le 24 nous décidons de nous reposer et partons faire un petit tour près du lac, à quelques kilomètres de Casa Ko’, la maison d’hôte de Pauline et Raphael, des amis de Virginie.

Le lendemain, nous prenons le bus pour aller voir les Saltos de Petrohue, des cascades ou rapides dans un lit de rivière abrupt du aux coulées de lave du volcan Osorno. Ces « cascades » sont très jolies.
Puis, guidés par le Routard, nous décidons de partir pour une rando dite « Paseo de la desolación », qui portera très bien son nom. 2 heures de marche en plein cagnard, dans une espèce de sable volcanique, entourant de dizaines de taons agacants qui virevoltent et vous piquent le cou. Au final, on fera demi-tour sans atteindre le « point de vue ». Et même si ce n’était pas une rando idyllique, nous avons marché dans des anciennes coulées de lave et avons pu admirer le volcan Osorno. C’est déjà pas mal :-)
De retour en ville, nous profitons d’ue petite ballade en bateau sur le Lago Todos Los Santos, puis rentrons prendre un apéro chez Pauline.

Nico et Virginie souhaitaient faire une ballade en rafting le 26, et comme Florent et mois n’en n’avions jamais fait, nous avons accepté avec joie. La rivière sur laquelle nous nous sommes balladés n’est pas très agitée, ce qui en fait un lieu de choix pour les débutants je pense. Quelques rapides pour apprivoiser le « sport » et beaucoup de temps morts pour profiter de la vue sublime sur la végetation environnante. Nous avons même pu voir de très près deux martins pêcheurs ! Mon regret est de ne pas avoir pu emmener mon appareil photo… Mais il ne fonctionnerait sans doute plus si je l’avais emmené ;-)

Le 27, nous partons pour une rando tranquilou sur le volcan Cabulco. Le  départ est juste derrière la cabane que nous louons, et nous partons avec notre pique-nique sur les coups de 10h du mat’. Sur le chemin, nous devons traverser un troupeau de vaches folles. Elles ne devaient pas rencontrer beaucoup d’êtres humains, car elles se mettaient à meugler, beugler, hurler d’une force…
Une fois que nous sommes rentrés dans le champ, un veau adolescent décide de nous regarder de plus près et se met à nous courrir dessus. Autant dire qu’on ne faisait pas les fiers, avec ces vaches débiles qui hurlent et le veau qui se met à nous courrir dessus ! LA rando était sympa, entre passage dans des clairières, des sentiers de forêts, des vaches folles et du beau temps. Dans la forêts nous verrons un grand nombre d’eucalyptus et de bambous, ce qui nous étonne un peu mais qui, selon Virginie et Nico, est tout à fait normal. Ils ont vus la même chose dans les forêts près de Pucon, plus au nord.

Le samedi 28, le déluge arrive sur Puerto Varas. Nous décidons donc de louer une voiture pour aller visiter les Iles Chiloé, à l’ouest de Puerto Varas, où il parait qu’il pleut tout le temps.

Dimanche 29 janvier, nous quittons la cabane de Casa Ko et descendons vers Puerto Varas pour rendre la voiture de location. Nous traînons un peu, remercions (et payons) Pauline et Raphaël pour ces chouettes quelques jours dans leur joli cabane en bois.

Avec toute la pluie de la veille, la route 225 en direction de Puerto Varas et ses nombreuses zones de travaux ne nous permet de rendre la voiture qu’à 11h25 après avoir fait le plein chez Petrobras. L’essence est très légérement moins chère qu’en France, de l’ordre de 1 euros 30 le litre.

Pas d’histoire pour rendrela voiture, nous payons comme prévu 30 mille pesos, soit environ 48 euros pour la journée et presque 600 km, c’est correct.

Nous tournons un peu dans Puerto Varas à la recherche d’un café où manger et qui aurait du wifi pour nous occuper jusqu’à 14h25, heure de départ de notre bus Jac pour Pucon. Nous nous arrêtons finalement chez Cassis. Le restau est propre, bien rempli et les prix sont corrects sans être exceptionnels. Nous prenons des pizzas à environ 7 euros. Ells sont bonnes et de tailles correctes.

Départ à 14h30 de chez JAC pour 5 heures de route vers Pucon pour 9100 pesos, environ 15 euros. Nous avons choisi l’auberge École, qui nous proposait des chambres doubles avec salle de bain partagée pour 20 000 pesos, environ 32 euros.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :