Premiers jours à Buenos Aires

Nous passons du 5 au 9 janvier 5 jours dans la chaud capitale Argentine. Buenos Aires est la deuxième plus grande ville d’Amérique du Sud après São Paulo et regroupe plus de douze millions d’habitants sur son aire urbaine. Un argentin sur quatre vit quelque part autour de nous dans cette immense ville proche de l’embouchure du Río de la Plata se jetant dans l’océan Atlantique. Notre charmant hôtel se trouve dans le quartier de San Telmo, où le passé colonial de la ville est le mieux conservé. Ce vieux quartier regorge de bâtiments coloniaux, d’église et de marchés populaires.

Nos premiers jours dans ce nouveau pays nécessitent quelques ajustement. Nous passons d’un hiver naissant à Gif sur Yvette en France à un été étouffant. Nous marchons beaucoup dans le quadrillage de rues à la découverte de cette ville. De très beaux bâtiments alternent avec des immeubles sales et mal entretenus, c’est dommage cette inconsistance gâche la richesse architecturale de Buenos Aires et nous laisse une mauvaise impression. Certains quartiers comme celui de la Boca sont toutefois spectaculaires dans leurs couleurs et leurs atmosphères.

Proche du port du quartier de la Boca se trouve un des rares ponts transbordeurs présent dans le monde, il n’est plus actif contrairement à celui de Rochefort, en Charante Maritine, proche de la Rochelle. Nous faisons quelques achats, une montre, nous n’avions pas pris les notre de peur de les perdre. Pour 40 pesos, environ 8 euros, nous trouvons chacun notre bonheur. Une carte Sim pour le téléphone de Leeloo, dans l’espoir de pouvoir utiliser la 3G de son iphone pour nous retrouver et chercher des informations sur Internet.

Le prix du métro a doublé en début d’année, et parfois dans les stations nous pouvons passer gratuitement avec la foule qui proteste contre cette subite augmentation. Mais c’est tout relatif car le billet, même avec un prix double, ne revient à 2 pesos, 40 centimes d’euros, c’est trois fois moins qu’à Paris. Les prix sont cependant bien plus élevés que nous l’anticipions, un repas dans un restaurant coûte 20 euros par personne, la visite d’un monument une dizaine d’euros. De plus les argentins pratiquent des tarifs différents suivant l’origine des visiteurs, par exemple la visite du théâtre Colon vous coûtera 4 euros si vous êtes argentins, 6 si vous venez d’Amérique du Sud et plus de 20 euros autrement ! Il n’est pas choquant que les argentins payant des impôts est un tarif préférentiel, mais cinq fois plus cher, 20 euros, pour visiter un théâtre, c’est plus cher que la visite du Musée du Louvre !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :